Nouveau sommet américano-russe en Israël avant les élections ?

Des efforts sont en cours pour tenir une autre réunion trilatérale américano-russe sur la sécurité à Jérusalem, a déclaré mardi le Premier ministre Benjamin Netanyahou à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Bien qu’il n’ait pas précisé quand cette réunion aurait lieu, les observateurs estiment généralement qu’il souhaiterait que cela se produise avant les élections du 17 septembre afin de mettre en valeur ses capacités diplomatiques juste avant l’ouverture du scrutin.

Une réunion sans précédent des conseillers pour la sécurité nationale des trois pays John Bolton, Nikolai Patrushev et Meir Ben-Shabbat – s’est tenue à Jérusalem en juin et s’est concentrée sur la situation en Syrie. Netanyahou a déclaré que la réunion proposée consisterait à poursuivre la discussion sur le retrait iranien de la Syrie.

Les commentaires de Netanyahou sur une éventuelle réunion de sécurité trilatérale pour discuter de la Syrie sont apparus à peu près au même moment où son bureau avait publié une déclaration selon laquelle un voyage d’une journée prévu en Inde la semaine prochaine avait été reportée à après les élections en raison de problèmes de calendrier.

Les trois priorités de Tsahal

Le Premier ministre, a brièvement évoqué la tension dans le nord à la suite de l’ escarmouche à la frontière dimanche. Il a déclaré qu’il avait défini trois priorités pour Tsahal, dans l’ordre suivant: premièrement, empêcher l’Iran de se procurer des armes nucléaires; deuxièmement, empêcher l’Iran de fournir à ses mandataires des armes de précision qui mettent Israël en danger; et troisièmement, empêcher l’enracinement de l’Iran et de ses mandataires aux frontières d’Israël.

« Nous travaillons pour atteindre tous ces objectifs, certains ouvertement, d’autres secrètement », a-t-il déclaré. « Nous sommes déterminés à assurer la sécurité d’Israël. »

Netanyahou s’est félicité des commentaires formulés par les ministres des Affaires étrangères de Bahreïn et des Émirats arabes unis contre les récentes actions du Hezbollah .

« Ils ont condamné la faiblesse du Liban, qui permet à l’organisation terroriste Hezbollah d’opérer contre Israël depuis son territoire », a-t-il déclaré. «Cela montre les changements fondamentaux qui se produisent au Moyen-Orient. Le monde arabe comprend également que l’agression iranienne met en danger non seulement Israël, mais toute la région. J’appelle également les autres pays à s’opposer à l’agression de l’Iran et de ses mandataires. « 

SOURCE: Jérusalem Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *