Nouveau rebondissement dans l’enquête 4000: la juge et l’avocat, soupçonnés d’entente illicite, ont été retirés de l’affaire

C’est à la limite du scandale juridique: la chaîne israélienne Channel 10 a révélé hier soir une série de messages WhatsApp échangés entre la juge Ronit Poznansky-Katz chargée de la nouvelle affaire de corruption présumée Bezeq et Eran Shavit, l’avocat représentant l’Autorité israélienne de régulation des marchés financiers (ISA). Les messages WhatsApp concernent les prolongations des durées de mise en examen des suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête 4000. En résumé, les messages Whatsapp indiquent que c’est l’avocat qui décide (et pas la juge) de la durée de mise en examen des suspects!!! 

Suite à ces révélations, le tribunal de première instance de Tel Aviv a ordonné que la juge Poznansky-Katz soit retirée de l’affaire….Lire la suite sur tel-avivre.com