« Nous proclamerons notre indépendance en cas d’annexion »

Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a déclaré que si Israël annexait une partie de la Judée-Samarie, les Palestiniens déclareraient unilatéralement un État sur la base des lignes d’avant 1967.

Indépendance d’un état palestinien ? S’exprimant mardi lors d’une conférence de presse étrangère à Ramallah, Shtayyeh a déclaré que si Israël allait de l’avant avec l’annexion, qu’il a qualifiée de «menace existentielle» pour les Palestiniens, ce serait une grave violation des accords avec l’Autorité palestinienne.

Mardi également, il a été signalé que l’Autorité palestinienne réfléchit à de sévères coupes budgétaires dans le secteur public et minimise les services civils au sujet de la possibilité d’annexion, selon un responsable palestinien.

« Nous ne sommes ni nihilistes ni idiots, et nous ne voulons pas de chaos », a déclaré au New York Times Hussein al-Sheikh, assistant principal du président palestinien Mahmoud Abbas, qui dirige les relations avec Israël.

« Nous sommes pragmatiques », a-t-il déclaré. «Nous ne voulons pas que les choses atteignent un point de non-retour.»

Selon le rapport, les dirigeants palestiniens espèrent que ces mesures rappelleront à Israël qu’un effondrement de l’AP le laisserait responsable de millions de personnes.

«Soit ils reviennent sur l’annexion et les choses reviennent à ce qu’elles étaient, soit elles poursuivent l’annexion et elles redeviennent la puissance occupante de toute la Cisjordanie (Judée-Samarie)», a déclaré al-Sheikh au journal.

Vous devrez assumer l’entière responsabilité

Il a averti que l’annexion ne ferait de l’Autorité palestinienne rien de plus qu’un organisme civil responsable des écoles, des hôpitaux et des postes de police. « Je n’accepterai pas que mon rôle soit un fournisseur de services », a déclaré al-Sheikh au journal. «Je ne suis ni une municipalité ni un organisme de bienfaisance.»

Al-Sheikh a également averti qu’une telle décision entraînerait une diminution drastique du financement de la bande de Gaza que l’Autorité palestinienne fournit chaque mois pour couvrir les salaires et autres dépenses.

« Je dis aux Israéliens, si cette situation continue, vous devrez assumer l’entière responsabilité en tant que puissance occupante », a-t-il dit. « Cela pourrait redevenir comme avant Oslo », a-t-il dit, se référant à l’accord de 1993 qui a créé l’AP et lui a donné des pouvoirs limités.

Concernant la récente déclaration d’Abbas de suspendre la coopération en matière de sécurité avec Israël au sujet du plan d’annexion, al-Sheikh a déclaré que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne continueraient de lutter contre le terrorisme, et qu’elles iraient de l’avant.

«Nous empêcherons la violence et le chaos», a-t-il déclaré. «Nous n’autoriserons pas l’effusion de sang. C’est une décision stratégique. »

Une pensée sur “« Nous proclamerons notre indépendance en cas d’annexion »

  • Avatar
    11 juin 2020 à 13 h 59 min
    Permalink

    c’est surtout à l’ONU de prendre ses responsabilités, comme elle le fit en votant la création de l’Etat d’Israël -encore heureux !- et de menacer cet Etat d’exclusion si la droite devait persister dans ses projets d’Anschluss de la soi-disant… « Judée-Samarie », sic

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *