Nous ne devrions pas céder à la terreur… mais Israël, c’est la vie

L’hiver parisien, gâché cette semaine par la terreur, force les Juifs de France à regarder du côté d’Israël : « Il n’y a pas d’avenir pour les Juifs en France. » « En Israël, ils ne cèdent pas à la terreur. » « Les Français ne sont préoccupés que par le carnage de Charlie Hebdo. » « Nous les Juifs, nous sommes devenus des citoyens de seconde zone. » Ce sont quelques unes des réflexions glanées par les journalistes israéliens, Amir Ben Shalom et Guidon Gutz, de Kol Israël.

Ce samedi soir – à la fin du Shabbat – les événements et la réaction des Français ont apporté un éclairage nouveau. Un rassemblement de solidarité a lieu – le deuxième en une semaine. Cette fois, en l’honneur des Juifs assassinés et blessés dans l’attaque contre le supermarché casher « Hyper Cacher » Porte de Vincennes. Quatre morts issus d’une communauté juive bien établie qui a subi un grand traumatisme. « Aujourd’hui, je suis juif, » proclame un des manifestants dont la femme, résolue et quelque peu en colère, porte une pancarte affichant sa solidarité.

je suis fiere

Rutti n’a pas été surprise par l’attaque, et demande au journaliste israélien : « Et l’Alya – l’immigration en Israël »? Après une attaque, toute la communauté parle de faire son Alya, et puis, prise par le quotidien, elle oublie sa détermination, même si 7.000 ont déjà fait leur Alya en 2014, » ajoute Rutti. Ce n’est pas du tout ce que pense David Sharah, un homonyme de l’immense écrivain, qui est impliqué dans la communauté. Médecin et père de quatre enfants, il tente de créer un lien solide entre Juifs français et Israéliens : « J’ai entendu un Juif dans la manifestation qui disait au ministre Valls :  » Nous, on ne demande qu’à rester, mais il faut protéger nos enfants. » « David Sharah :  » C’est son avis, mais beaucoup de Juifs se préparent, en silence, sans en parler autour d’eux. »

juif francais

Les chiffres du ministère de l’Intégration semblent corroborer les affirmations de certains d’entre eux, quand ils disent que les Juifs fuient la France. Un nombre record de 7.000 Juifs français ont émigré en Israël en 2014, une augmentation de 32 pour cent par rapport à l’année précédente, durant laquelle les Juifs français sont devenus le plus grand groupe d’immigrants en Israël.

Le Bureau israélien des Statistiques a également montré une augmentation totale de 88 pour cent de l’immigration de l’Europe occidentale, avec l’arrivée de 8.640 personnes en 2014, comparativement à environ 4.600 en 2013. Environ 620 immigrants sont arrivés du Royaume-Uni, par rapport à 520 en 2013 – une augmentation d’environ 20 pour cent – et 340 Italiens. Les chiffres ont doublé depuis l’année précédente.

stephenStephen Pollard, rédacteur en chef du Jewish Chronicle

Stephen Pollard, le rédacteur en chef du journal du Jewish Chronicle du Royaume-Uni, affirme que l’attaque terroriste en France entraînerait plus de Juifs à quitter le pays. Il écrit dans le journal que ce n’est pas un hasard si un supermarché juif a été choisi comme cible. « Tout Juif français que je connais a soit quitté le pays, soit s’y prépare. »

« Ce qui se passe en France, qui ne cesse de s’empirer au fil des ans, donne une perspective unique sur le problème de l’antisémitisme. » Selon Pollard, il n’existe actuellement que 400.000 Juifs en France. C’est le plus grand exode juif depuis la guerre. » a ajouté Stephen Pollard.

Elizabeth Shem-Tov, une femme juive qui vit à l’est de Paris, a déclaré que la jeune génération pense à émigrer. « Il n’y a pas d’avenir pour les jeunes en France. Il n’y a pas d’emplois et les salaires sont problématiques. Les Juifs sont en train de débattre entre la Californie et Tel-Aviv » dit-elle.

vallsLe Premier ministre français, Manuel Valls

Dans une entrevue du Premier ministre français, celui-ci engage les Juifs à ne pas quitter le pays, alors que le rabbin de l’Union européenne exhorte Israël à aider à la sécurité des revenus des Juifs français, et pas seulement à les inciter à l’Alya. « Si 100.000 Français d’origine espagnole devaient quitter le pays, je ne dirais jamais que la France ne serait plus la France. Mais si 100.000 Juifs partent, la France ne sera plus la France. La République française sera accusée d’avoir entraîné ce terrible échec, »  a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls  dimanche devant un rassemblement commémoratif en l’honneur des personnes tuées en France ces derniers jours.

Des centaines de personnes se pressent au salon de l’Alya organisé à Paris ce dimanche par l’Agence juive. Les organisateurs remarquent une affluence inhabituelle pour ce salon qui avait été programmé avant les attentats sanglants de la semaine dernière. « L’Alya est une réponse, parce qu’Israël, c’est la vie! » déclare l’un des visiteurs.

Une pensée sur “Nous ne devrions pas céder à la terreur… mais Israël, c’est la vie

  • 12 janvier 2015 à 4:13
    Permalink

     » Les Juifs sont en train de débattre entre la Californie et Tel-Aviv” dit-elle. »

    Et le Canada…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *