« Non à une Histoire officielle », dictée par le Parlement européen

 
La résolution assimilant les régimes communiste et nazi, votée par une grande une majorité des députés européens, interpelle. Les historiens doivent pouvoir poursuivre leurs recherches à l’abri de toute intimidation politique. Le 19 septembre dernier, le Parlement européen a voté à une large majorité -de l’extrême-droite au centre-gauche et aux Verts- une résolution dont se dégagent trois idées-forces……Détails……Lire la suite sur koide9enisrael