Nominations gouvernementales : le « coup de gueule » d’un journaliste de gauche

Il n’y a pas plus virulent qu’une personne dont les illusions ont été trahies. Le contraste saisissant entre les attaques féroces de ceux qui étaient encore dans l’opposition contre un gouvernement hypertrophié et l’attitude de ces mêmes hommes politiques aujourd’hui au pouvoir a fait sortir le journaliste Chalom Yerushalmi de ses gonds : « Yaïr Lapid, qui était parmi les opposants les plus violents à la Loi norvégienne et à la présence d’un ‘Premier ministre alternatif’ est devenu aujourd’hui l’architecte d’un gouvernement encore plus volumineux que le précédent », accuse le journaliste qui souhaitait ardemment le départ de Binyamin Netanyahou.Lire la suite sur lphinfo.com