Netanyahou met en garde contre une «mauvaise affaire» avec l’Iran

S’adressant, par l’intermédiaire d’une vidéo conférence, à l’Assemblée générale des Fédérations juives, le Premier ministre Benjamin Netanyahou déclare qu’un accord qui supprime les sanctions, mais laisse à l’Iran son programme nucléaire, faisant de lui une puissance au seuil de la fabrication d’une bombe atomique, serait une «catastrophe aux proportions historiques. »

 » Le monde ne doit pas permettre à l’Iran de devenir un Etat au seuil du nucléaire, » déclare le Premier ministre.  » Il est évident que l’Iran veut supprimer les sanctions qui ont eu un impact dévastateur sur son économie, mais il devrait être tout aussi évident que l’Iran n’est pas prêt à démanteler son programme d’armes nucléaires en retour.  »

 » Malheureusement, au lieu de tenir ferme et d’exiger que l’Iran démantèle son programme, la communauté internationale est, paraît-il, prête à laisser le programme nucléaire de l’Iran en grande partie intact. Elle espère compter sur l’intelligence des inspecteurs pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires. J’espère que je me trompe!  »

« Je crois que ce serait une mauvaise affaire et une énorme erreur. »

Selon Netanyahou, un accord entre les puissances mondiales et l’Iran qui supprimerait les sanctions, mais laisserait l’Iran devenir une puissance au seuil du nucléaire, serait un « désastre aux proportions historiques. Il encouragerait tous les mandataires terroristes de l’Iran et de la région à étendre leur puissance.  »

 » Ce serait déclencher une course aux armements nucléaires entre sunnites et chiites qui mettrait en danger l’ensemble de la planète. Et il pose, il va sans dire, un grave danger pour l’Etat d’Israël. Israël ne peut pas se permettre qu’un régime, qui s’est engagé à le détruire, puisse développer des armes pour atteindre cet objectif. Mais l’alternative à cette mauvaise affaire n’est pas forcément la guerre. Cela veut dire maintenir les sanctions existantes et mettre en place des sanctions encore plus fortes pour atteindre l’objectif de démantèlement des capacités nucléaires militaires de l’Iran. Mais supprimer les sanctions avant que cet objectif soit atteint revient à supprimer tout espoir d’une véritable solution diplomatique.  »

 » L’Iran ne fait pas partie de la solution, il est une énorme partie du problème. « 

Faisant référence aux rapports affirmant que les Etats-Unis pourrait être à la recherche d’une coopération avec l’Iran dans la lutte contre le groupe Etat islamique, Netanyahou a déclaré:  » Certaines personnes ont suggéré que l’Iran peut aider l’Amérique à résoudre les problèmes du Moyen-Orient. Mais l’Iran ne fait pas partie de la solution,  il est une énorme partie du problème. l’État islamique d’Iran n’est pas un partenaire de l’Amérique, il est un ennemi de l’Amérique et il doit être traité comme un ennemi, c’est-à-dire en maintenant des sanctions sévères contre le régime. En le faisant, il est clair que la communauté internationale se montrera déterminée à faire tout ce qu’il faut pour empêcher l’Iran de se faufiler pour obtenir la bombe.  »

De l’avis de Netanyahou,  » vaincre l’Etat islamique et permettre à l’Iran d’être une puissance nucléaire serait de gagner une bataille mais de perdre la guerre. La plus grande menace qui pèse sur notre monde est d’avoir les forces de l’Islam militant détenir la bombe. Il ne faut jamais laisser cela se produire, pour l’amour d’Israël, pour la paix au Moyen-Orient, pour la paix et la sécurité du monde entier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *