Netanyahou face à l’Iran nucléaire et à l’infinie lâcheté des « pacifistes »

L’ensemble des médias bon chic bon genre, en Israël comme en occident, s’empresse depuis hier soir d’affirmer que le Premier ministre israélien pousse les Américains dans une confrontation qui pourrait bien dégénérer en guerre. Par Rony Akrich

Benjamin Netanyahou a prononcé un discours dramatique depuis le ministère de la Défense à Tel Aviv lundi soir. Il a révélé qu’Israël possédait une énorme quantité de documents secrets concernant les plans du programme nucléaire iranien.

Le prix de son intransigeance, son ignorance du doute, son esprit bille en tête, sont susceptible de coûter très cher à l’État d’Israël’, hululent nos pacifistes!!

Faisons une distinction morale et juste! La bravoure militaire ou l’habileté guerrière ne sont pas le fondement de la grandeur humaine que nous admirons et apprécions le plus. Pourtant, face au mal, il faut posséder cette volonté de se battre, de tuer et d’être tué au nom de la justice et du bien.

La paix avec le mal ?

La foncière déficience des pacifistes est qu’ils rejettent, a priori,  la lutte armée comme moyen. Certes, on peut entendre une certaine logique dans le contenu, mais le résultat est généralement dramatique car: « Quiconque est indulgent avec le monstre, deviendra lui-même un monstre avec les indulgents. » (L’Ecclésiaste 7: 1)

Ceux qui tentent de faire la paix avec le mal, intensifient ce mal et le reçoivent, en retour de bâton, au centuple, ils entrainent, inévitablement, l’Humanité vers une guerre implacable, violente et cruelle, car il n’y a plus d’autres possibilités. Cette guerre, dont on n’a pas eu le choix, sera toujours pire, surtout au niveau moral, qu’une guerre dont l’alternative aurait dû être une initiative offensive afin de sauver des dizaines de millions d’êtres humains. Si les états s’en vont en guerre pour du pétrole, de l’or ou tout autre intérêt, nul pacifisme, nul diplomatie n’ont le droit de citer.

Il est possible d’imaginer ce qui se serait passé si les puissances avaient déclaré et déclenché une offensive contre l’Allemagne nazie dès les premières années de l’arrivée au pouvoir d’Hitler. Beaucoup de sang aurait coulé, bien sûr, mais sans commune mesure avec ce qui s’est passé plus tard, tout aurait pris fin en quelques mois seulement. Dans nos rêves les plus sombres, nous n’aurions pu imaginer les crimes perpétrés durant la Seconde Guerre mondiale.

Malheureusement ce ne fut guère le cas. Ils voulurent tout faire, tout tenter, avec ce monstre satanique, pour éviter la guerre et obtenir la paix. Oh combien eut raison Mr Winston Churchill! « Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. »

L’infinie lâcheté du pacifisme

Là réside l’infinie lâcheté du pacifisme. Il exige la paix à tout prix pour offrir le cadeau le plus empoisonné  à l’homme: la guerre!

Une guerre horrible et douloureuse où le mal s’étend et se diffuse sans limites aucunes. En prenant les devants, en combattant par tous les moyens l’hydre et ses tentacules, le prix à payer reste faible comparé au coût réel à payer si l’on avait permis sa pleine et entière manifestation.

Ils tailladent et meurtrissent les âmes, de l’homme, des peuples comme de l’Humanité,  ils ne veulent nullement conjurer le mal mais juste se suffire d’un semblant de paix dans leur ‘maintenantisme’ égoïste et aveugle.

S’il y a d’autres moyens que la guerre, je serais le premier à les promouvoir, mais à ma plus grande peine, ce n’est pas le cas.

Face aux forces maléfiques et fondamentalistes de certaines nations et religions,  je reste assez pantois devant le fait qu’au tournant de l’Histoire nous trouvions immanquablement cette même classe d’individus ingénue, politiquement très orientée et prête aux concessions les plus absurdes, dangereuses et inintelligibles.

Les signes cliniques, avant-coureurs de la pathologie

Alors que le conflit s’avère inévitable et qu’aucune autre alternative n’existe, notre monde si savant, aujourd’hui plus qu’hier, persiste à se leurrer, se mentir, et mystifier la réalité. Israël, comme les démocraties, ont ainsi créé une situation impossible d’où nul ne pourra se dégager sans traverser auparavant les drames régionaux et internationaux qui nous attendent, sans l’ombre d’un doute. Je ne suis pas un ‘décliniste’, juste l’élève assidu du diagnostic lorsque les signes cliniques, avant-coureurs de la pathologie, sont déjà omniprésents.

Ce n’est pas seulement une question de vision du monde, mais aussi du caractère psychique, intimiste de la personne. Lorsqu’un homme marche seul dans une rue sombre et que soudain un voyou l’agresse, il est un fait indéniable: l’individu non violent aura du mal à réagir avec brutalité. Il faut une âme particulière pour discerner immédiatement le mal et le frapper afin de le neutraliser. Evitez de dire affablement:

« Monsieur, je pense qu’il y a erreur sur la personne,  vous vous méprenez mon cher! »

Ou bien:

« Essayons, mon bon ami, de trouver un compromis, il se trouve voyez-vous que j’ai en ma possession un portefeuille conséquent.»

La suite sera d’une clarté limpide, le voyou frappera, prendra votre bien puis la fuite!

Si quelqu’un vient te tuer, lève-toi plus tôt que lui pour le tuer! (Bamidbar Rabba)

L’exégèse biblique est on ne peut plus claire!

Il s’agit d’un problème touchant des spécimens humains fragiles et douteux, un problème de Juifs exiliques et d’Israéliens s’auto-haïssant, une perversion devenue très compromettante durant l’Histoire des uns et des autres. Face au crime et aux criminels, le pacifisme est l’un des maux épiques de l’ère moderne, ce désir de paix et de tranquillité, de ne jamais faire de vague, au prix même de sa liberté, de son auto-détermination nationale, populaire et individuelle. Si leur position, pas seulement de principe, n’est en rien acceptée par tout le monde, le conflit, la guerre, le combat, quels qu’ils soient, répugnent nos ‘non-violents’, elle reste une idée appréhendée comme philosophie morale.

Tout attendrissement au vu et su de la barbarie islamo-palestinienne n’est en fait que de l’inhumanité travestie. Ceux qui procèdent de la sorte ne sont que de beaux-penseurs, de belles âmes qui dénient le droit de punir les ignobles et de lutter contre la perversion de l’être « animal », de crainte de salir leurs mains de collaborateurs. Loin de rendre service à la population, ces mélanomes de l’Histoire ébranlent, au contraire, les fondements de son système de protection.

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich 62 ans (les Passions d'un Hebreu) enseigne l'historiosophie biblique, il est l'auteur de 3 ouvrages sur la pensee Hebraique et ecrit nombre de chroniques et aphorismes en hebreu et francais. Il est le fondateur du "Cafe Daat" a Jerusalem (une forme d'universite populaire). Il reside a Kiriat Arba en Judee, pere de 7 enfants et 19 petits enfants

3 pensées sur “Netanyahou face à l’Iran nucléaire et à l’infinie lâcheté des « pacifistes »

  • Avatar
    1 mai 2018 à 11 h 46 min
    Permalink

    Je pense qu’il ne faut pas créer la confusion sur la notion de pacifisme, Monsieur Akrich. Nous sommes un peuple pacifique, et nous l’avons toujours été. Le pacifisme implique la recherche de solutions évitant autant que possible la confrontation afin de réduire autant que possible les risques de pertes humaines, il n’implique pas la capitulation ni la lâcheté.

    Une intervention militaire israélienne sur les installations nucléaires iraniennes, même si celle-ci implique une confrontation militaire entre les deux armées, est indispensable pour éviter des pertes au nombre plus important, avec notamment beaucoup de civils.

    Un (vrai) pacifiste se doit, justement, de soutenir une intervention préventive israélienne sur les sites nucléaires iraniens afin de minimiser le nombre de pertes humaines et de garantir la sécurité de l’Etat d’Israël et du reste du monde.

    Votre article est excellent, Monsieur Akrich, et j’admire les qualités de votre analyse, mais vous faites erreur lorsque vous définissez le pacifisme en le confondant avec la pleutrerie, avec la capitulation, avec le déni.

    Répondre
  • Avatar
    1 mai 2018 à 12 h 33 min
    Permalink

    Un pacifist est un leader qui va a la guerre pour proteger Les civils sans defense, non pas comme vous le dites sur un plateau tv pour avoir l excuse de rien faire.

    Répondre
  • Avatar
    2 mai 2018 à 11 h 52 min
    Permalink

    L’IRAN N’A JAMAIS CESSÉ DE MENTIR
    On lit de ci delà que Netanyahou n’a pas apporté la preuve que l’Iran a violé l’accord JCPOA
    CECI EST FAUX

    1) Les Iraniens refusent à l’AIEA (Agence Internationale pour l’Energie Atomique) le droit de visiter les installations NUCLÉAIRES MILITAIRES DE L’IRAN. Il est prévu dans l’accord que les contrôles seront effectués par les Iraniens eux-mêmes!!! (Autant donner à un serial killer la clé de l’armoire aux armes afin qu’il verifie qu’elles sont toujours là!!!)
    2) L’Iran a essayé des dizaines de fois et illegalement de se procurer du matériel nécessaire à la mise au point d’une bombe nucléaire
    Par exemple: Voici un communiqué de l’Agence Reuters du 30 Avril 2015:
    „ La Grande Bretagne a informé le comité des sanctions de l’ONU que l’Iran a constitué des réseaux illicites pour se procurer des éléments nucléaires. Ce réseau travaille avec deux firmes figurant sur la liste noire:

    – Iran’s Centrifuge Technology Company (TESA)

    – Kalay Electric Company (KEC)

    L’Iran a une longue histoire d’achats illicites de matériel nucléaire à travers des sociétes fictives ou des hommes de paille afin de contourner illégalement les sanctions de l’ONU.“

    Ceci a eu lieu APRÈS l’accord JCPOA
    https://infos-israel.news/opinion-le-crime-contre-lhumanite-de-barack-obama-par-edmond-richter/
    3) Des sites nucléaires SECRETS n’ont été découverts que grâce aux mouvements d’opposition aux régime des mollahs (Natanz et Fordow).
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/07/11/iran-des-opposants-devoilent-un-nouveau-site-secret-du-projet-nucleaire_3445826_3218.html
    4) Les tromperies constantes de l’Iran dans le domaine nucléaire depuis une trentaine d’années ne peuvent être niées. Voir:
    http://www.slate.fr/story/152480/accord-nucleaire-iranien-pari-perdu
    5) Quant à l’accord lui-même, il comprend des clauses secrètes dont ni les députés, ni les sénateurs Americains, ni à fortiori les Européens et enfin ni même l’AIEA n’ont eu connaissance, ce qui, on l’avouera, est un comble!
    6) Il faut lire l’article (en anglais) de Jeff Dunetz: „Il faut savoir que toute déclaration visant à rester dans l’accord parce que l’Iran remplirait ses obligations vis à vis du JCPOA est tout simplement FAUSSE“ Jeff Dunetz le démontre magistralement
    http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/22083
    L’accord JCPOA a été violé à maintes reprises par l’Iran et les européens dont la lâcheté n’est plus à démontrer se sentent morveux et essaient de s’en sortir en mentant contre toutes évidences. ISRAEL, BIBI et le MOSSAD leur ont mis leur nez dans leurs cacas
    Edmond Richter

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *