Netanyahou et Yaalon accusés de contrôler le Cabinet de sécurité

L’ancien chef du Shin Bet, Yuval Diskin, accuse le Premier ministre et le ministre de la Défense de suprématie sur les informations et décisions essentielles du cabinet de sécurité, cabinet auquel participe pourtant Naphtali Bennett et Avigdor Lieberman.

« Alors que l’ancien rabbin de Tsahal, le général Avichai Rontzki, a été relevé de ses fonctions pour avoir divulgué des informations au ministre Bennett, l’ancien chef du Shin Bet accuse les ministres « Netanyahou et Yaalon d’avoir du mépris pour les autres ministres du gouvernement, cette attitude ne permet pas d’instaurer un vrai débat au sein du Cabinet. »

« …ces réunions sont tombées sous leur contrôle… »

Yuval Diskin décrit le Cabinet « comme une culture démocratique et coopérative, un petit forum des ministres chargés de prendre pour la sécurité du pays des décisions importantes. » Dans un message publié sur Facebook, Diskin, déclare que lors de son expérience passée, il a assisté à de nombreuses réunions du Cabinet et en conclut : « Netanyahou a peu de considération pour les ministres et seul le ministre de la Défense trouve grâce à ses yeux. Au fil des années, ces réunions sont entièrement tombées sous leur contrôle. »

Ces commentaires interviennent lorsqu’il a constaté que Naftali Bennett demandait et utilisait des informations divulguées par le Rabbin Rontzki lors des réunions du Cabinet, et selon certains, il était la seule opinion dissidente contre les arguments de Yaalon. Diskin affirme « que les ministres étaient tenus dans l’ignorance à propos de la lutte contre le Hamas ainsi que des alternatives aux plans de bataille de l’armée israélienne ». Diskin a soutenu Bennett et s’est appuyé sur les réclamations du ministre des Finances. « Le Premier ministre et le ministre de la Défense contrôlent tous les aspects du débat, de l’ordre du jour, surtout au niveau de l’information des services d’espionnage ou d’intelligence mise à la disposition des ministres pour chaque question. »

« … les discussions ont lieu pour un vote et non pour un débat… »

« En ce qui concerne Bennett, Diskin a déclaré: «le fait que ce membre du cabinet, Bennett, a décidé de ne pas faire confiance à leurs informations, il a pris l’initiative, en apprenant et s’est préparé aux réunions du Cabinet et a contesté le forum. Cette position est louable. Il est un candidat possible aux prochaines élections et n’a pas à ménager ses critiques. Les ministres sont devenus figurants dans de nombreuses discussions, mais il doit y avoir un processus où ils doivent recevoir des informations complètes dont ils ont besoin pour participer à la discussion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *