Netanyahou est dans une nouvelle impasse politique

Le gouvernement n’a pas réussi à faire approuver la composition du Cabinet de sécurité et de diplomatie. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a alors demandé que la décision au sujet de la composition du forum soit reportée. La loi fixe le nombre maximal de membres du Cabinet à la moitié du nombre total de ministres du gouvernement – ce qui signifie dix, dans le cas du gouvernement actuel de 20 ministres. Cependant, il se trouve que Netanyahou a promis à 11 ministres qu’ils seraient membres du Cabinet, dans le cadre des négociations de la coalition, et dans les promesses qu’il a faites aux ministres du Likoud. Les chefs des partis qui composent la coalition, Naftali Bennett, Arie Dery et Moshe Kahlon sont automatiquement membres du Cabinet.

En outre, quatre ministres sont des membres automatiques en vertu de leurs positions : le ministre de la Défense, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Justice et le ministre de la Sécurité Intérieure. Cependant, deux de ces quatre portefeuilles se trouvent être assumés en partie par le Premier ministre à l’heure actuelle : le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la sécurité intérieure, dont le dernier est temporairement dirigé par le ministre du Tourisme Yariv Levin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *