Ce que Netanyahou a vraiment dit à Antonio Guterres

Retranscription de la conférence de presse commune entre Binyamin Netanyahou et Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies.

Il ne fait aucun doute que nous avons eu une relation tourmentée avec l’ONU, qui a je pense une obsession absurde avec Israël, avec des tactiques discriminatoires flagrantes.

Objectivement, nous pouvons dire que l’ONU a échoué s’agissant d’Israël. L’ONU a pour mandat de préserver le patrimoine mondial, mais l’UNESCO, une organisation mondiale, se moque souvent de ce patrimoine de manière très absurde lorsqu’elle nie le lien vieux de 3.000 ans entre le peuple juif et sa capitale éternelle Jérusalem.

La mission de l’ONU est de promouvoir la paix et les droits de l’Homme, mais l’organisation permet au discours palestinien de haine de prospérer dans ses institutions et aux pires violeurs des droits de l’Homme de prendre la parole et d’accuser Israël d’avoir violé ces droits.

Mais je crois que le problème le plus urgent concerne le Hezbollah et la Syrie.
L’ONU a été mandatée pour empêcher les livraisons d’armes au Hezbollah, mais à ma connaissance aucune des dizaines des milliers d’armes de contrebande livrées n’a été signalée par l’organisation.

Cependant, Monsieur le Secrétaire, il y a un plus grand problème. L’Iran est occupé à transformer la Syrie en une base de retranchement militaire et veut utiliser son territoire ainsi que celui du Liban comme fronts de guerre pour éradiquer Israël. L’Iran est également en train de construire dans ces pays des sites pour produire des missiles guidés. C’est quelque chose qu’Israël ne peut pas accepter et que l’ONU ne devrait pas accepter.

Il s’agit d’une immense requête, mais je pense qu’il est temps de rétablir la clarté morale à l’ONU. Je crois que votre leadership peut faire la différence. Et c’est dans cet esprit que j’ai hâte de travailler avec vous durant votre visite et au-delà pour faire avancer les nobles idéaux sur lesquels l’ONU a été fondée.

Bienvenue à Jérusalem, Monsieur le Secrétaire.

Une pensée sur “Ce que Netanyahou a vraiment dit à Antonio Guterres

  • Avatar
    31 août 2017 à 20 h 11 min
    Permalink

    Que de gants de velours il faut enfiler en démocratie…
    Quand on voit la nullité doublée d’hypocrisie de la FINUL au Sud-Liban, face au Hezbollah, c’est plus à une main de fer qu’on penserait.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *