Natalie Portman a dû s’exercer pour retrouver son accent israélien

 

Natalie Portman, une pure sabra à l’accent américain ! Et pour jouer le rôle d’une israélienne ordinaire, il faut reconnaître que cela fait désordre !

Ceci posé, pour tous ceux qui ne sont pas obligatoirement au fait de tous les potins du monde  cinématographique, il faut savoir que Natalie Portman mérite largement que l’on s’arrête sur elle un instant. Mais commençons par le commencement !

Fille de médecin, Natalie Portman, de son nom de jeune fille  Hershlag, naît à Jérusalem le 9 juin 1981 et vit en Israël jusqu’à l’âge de trois ans avant que toute sa famille ne se décide à s’exiler aux Etats-Unis, dans le Connecticut puis à Long Island.

Elève brillante (elle étudia la psychologie à Harvard), Natalie commence très tôt la brillante carrière qui suivra après qu’un agent de mannequins, ne la remarque et la fasse débuter, alors qu’elle n’a que 12 ans, dans un film de Luc Besson, « Léon », film dans lequel, personnage féminin principal, elle donne la réplique à Jean Reno. Rien que cela !

Une cinquantaine de films plus tard tournés en compagnie des plus grands acteurs, (Al Pacino, Jack Nicholson, Woody Allen, pour ne citer que ceux-là), elle laissera à chacune de ses apparitions, la marque indélébile de tel ou tel personnage auquel elle a donné vie. (Un exemple : Son interprétation d’Anne Franck n’est pas près de s’effacer de la mémoire de tous ceux qui ont vu le film.)

Après avoir réalisé 3 films et en avoir produit 5 plus 2 séries, elle est toujours aussi jeune et pour cause : L’âge tendre de ses débuts !

Perdre son accent ?

C’est donc cette femme jeune mais d’expérience, couronnée plus souvent qu’à son tour par ses pairs pour sa beauté, son talent d’actrice, de metteur en scène, de réalisatrice, d’écrivain de script, de productrice, bref c’est une femme orchestre tout à fait exceptionnelle avec ses 32.943.026 entrées ciné… Qui se retrouve la bouche ouverte comme un poisson rouge, effrayée tout à coup de ne plus savoir comment prononcer un mot ou un autre en hébreu, alors que le tournage du film « A tale of Love and Darkness » dont elle est, là encore, la directrice, réalisatrice, productrice, se doit de commencer !

Natalie, est une réelle sabra née en Israël mais elle a grandi aux Etats Unis … et s’y est forgée un solide accent américain de mauvais aloi dans ce cas précis, une adaptation libre (adaptation libre soit, mais qui se doit d’être parlée en hébreu) du roman autobiographique d’Amos Oz dans lequel elle doit interpréter le rôle de la mère d’Oz, Fania, une immigrante russe vivant à Jérusalem pendant l’indépendance d’Israël en 1948.

Un travail de folie commence alors pour notre sabra, Natalie, qui doit intégrer la langue comme partie liée au personnage d’autant que le langage lui-même est un des thèmes du film. Un travail de titan de plus de trois mois sous la férule de Neta Riskin,  actrice elle-même dont le rôle d’une femme appartenant à une famille orthodoxe « haredi » parfaitement réussi est le meilleur garant.

Finalement c’est grâce à un « truc » stupéfiant de simplicité que Natalie Portman, notre « sabra de service », finit par se débarrasser de son accent américain et put enfin retrouver les intonations israéliennes tant désirées : Juste besoin de tenir sa main devant sa bouche et faire en sorte d’y sentir le souffle de son haleine en parlant!

Stupéfiant de simplicité, soit, mais encore fallait-il y penser !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

7 pensées sur “Natalie Portman a dû s’exercer pour retrouver son accent israélien

  • Avatar
    13 décembre 2016 à 8 h 28 min
    Permalink

    Euh… sans vouloir me montrer contrariant, je ne suis pas médecin, mais en quoi le fait de sentir le souffle de sa propre haleine rendrait-il un accent perdu ???

    Répondre
    • Avatar
      13 décembre 2016 à 15 h 32 min
      Permalink

      le son rebondit sur la main et vient directement par l’extérieur aux oreilles, je ne suis pas médecin …

      Répondre
  • Avatar
    13 décembre 2016 à 8 h 40 min
    Permalink

    Notre ambassadrice à Hollywood

    Répondre
  • Avatar
    13 décembre 2016 à 9 h 04 min
    Permalink

    Il ne faut pas le perdre

    Répondre
  • Avatar
    13 décembre 2016 à 11 h 39 min
    Permalink

    La famille a bien fait d’émigrer aux States , Israël a besoin d’une bonne communauté aux USA qui le soutient !!! mais …en gardant des liens solides avec son Pays !

    Répondre
  • Avatar
    17 janvier 2020 à 9 h 41 min
    Permalink

    J’ai été déçue par le comportement de mademoiselle Portman. Car comme de nombreuses actrices elle est démocrate.
    Elle devait recevoir en Israël un prix des mains de Bibi et elle a très sèchement déclinée l’invitation.
    Alors franchement Portman…
    ROSA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *