Nasrallah provoque des tensions avec les pays du Golfe

Le chef terroriste H. Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, a tenu des propos critiques à l’égard du pouvoir bahreïni, ce qui a entraîné une réaction immédiate dans deux pays du Golfe. Les Emirats arabes unis ont convoqué l’ambassadeur libanais Hassan Saad afin de protester contre le discours du chef du Hezbollah prononcé vendredi dernier, et dans lequel il a critiqué la répression des manifestations chiites par les autorités de Manama. Les Emirats ont fait savoir au diplomate que ces propos représentaient une ingérence dans les affaires du Bahreïn. Le secrétaire général du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) Salim al-Zayyani a convoqué de son côté l’ambassadeur libanais Abdelsater Issa auprès de l’organisation, pour les même raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *