Nancy – Jérusalem, même combat?

La ville de Jérusalem avait fait installer des blocs de bétons aux arrêts de bus, pour lutter contre les attentats aux voitures béliers dans la capitale israélienne après le début de l’intifada des couteaux. Des blocs de béton de deux tonnes chacun parsèment désormais les rues qui mènent à la place principale de Nancy, la place Stanislas, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Devant les protestations des commerçants, la mairie a insisté sur l’existence d’une menace existe. « En vertu de quoi on serait épargnés à Nancy », demande sur FranceInfo TV Gilbert Thiel, adjoint chargé de la sécurité. « Il va falloir que dans ce pays, on se mette à ne plus confondre les intérêts particuliers, et l’intérêt de la collectivité. Et l’intérêt de la collectivité, là il s’appelle : la sécurité ! »

Une pensée sur “Nancy – Jérusalem, même combat?

  • Avatar
    3 août 2016 à 17 h 00 min
    Permalink

    Ce n’est pas du tout le même combat car le gouvernement israélien pleure lorsque les français meurent …tandis que les français félicitent et récompensent même les assassins palestiniens lorsque les Juifs d’Israël sont tués en Israel….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *