Naftali Bennett et Ayelet Shaked ne sont pas des traîtres !

Ces précieux Juifs, qui ont émergé dans le monde de la politique israélienne, sont des idéalistes désirant le bien-être de la nation selon leur vision, et leur inclination nationale découle d’un pur patriotisme. Mais leur vision ne repose pas sur la Torah d’Israël et ne convient en aucun cas à un public national-religieux. Par le rav, Yossef Ben Shoushan.

Il faut dire, en passant, que la terminologie nationale-religieuse est incorrecte, car elle exprime la notion erronée qu’en Israël, il est possible d’être religieux et non nationaliste ou nationaliste et non religieux, comme s’il n’y avait pas de lien entre la religiosité et le nationalisme. Dans la Torah, il existe des commandements qui appartiennent à chaque individu et d autres à la nation dans son ensemble, tels que la nomination de juges et de policiers (les lois du Sanhédrin à Maïmonide 1a), la conquête du pays, son peuplement et l’établissement de la souveraineté israélienne sur celui-ci (Ramban (Nehmanide) rajout 4 au livre des Mitsvot positives du Rambam (Maimonide)) la nomination du roi, l’effacement d’Amalec de la face de la terre, la construction du Temple, etc. … Ce ne sont pas des commandements imposés à l’individu, mais à la nation …

En bref, selon la Tora, la religiosité mène de toute manière au nationalisme, et le nationalisme israélien authentique en tant que création divine, mène à l’accomplissement de tous les commandements de la Torah.

Notre résurrection nationale

Le dernier rôle de M. Bennett, en tant que ministre de l’Éducation, mit en évidence son incompatibilité avec le public qu’il prétendait et continue de prétendre représenter.

Les problèmes de la société israélienne en général découlent du fait que l’enseignement public a abandonné le programme de base du peuple juif et s’est satisfait de la nourriture spirituelle et culturelle universelle, qui convient très bien à l’éducation de l’être humain, mais qui est insuffisamment nutritive pour un Israélien.

Bien sûr, nous ne rejetons pas la nourriture culturelle des nations du monde, telle que la science, etc. car nous appartenons également à la famille humaine. Mais cette nourriture ne peut en aucune manière nous exempter de notre régime ancestral spécial, qui nous a été donné par le Créateur de l’homme, lorsque que nous fumes une nation au pied du mont Sinaï, suite à notre sortie  d Egypte. Et ces nutriments, à leurs divers composants, sont ceux qui nous ont gardés jusqu’à présent, et ce sont eux qui nous ont permis d’illuminer la face du monde à notre lumière, et ceux aussi qui nous ont amenés à la Terre d’Israël et à notre résurrection nationale.

Les pierres angulaires de notre état

Est il donc judicieux, que maintenant que nous sommes arrivés dans notre pays, après deux mille ans d’exil, nous abandonnions ces graines de bonheur? Ceux sont eux qui ont assurés notre survie, alors que nous étions un petit moutons entre soixante-dix loups !

Bien au contraire, ils sont les seuls capables – Précisément en s’ implantant à nouveau dans leur milieu naturel en terre d’Israël – de nous faire fleurir et de nous couronner à nouveau en tant que peuple central et qui mènera au renouveau et à la renaissance de toutes les cultures du monde, à notre bonheur et à celui de l’humanité entière. Par conséquent, elles seules (Les études saintes qui mènent à notre stricte adhésion aux commandements de Dieu)  sont les véritables études fondamentales qui peuvent nous faire grandir vers ce que nous méritons d’être.

Et celui qui leur nuit, nuit à la renaissance nationale du peuple d’Israël entier. Et elles ne sont pas une question de droite, de gauche, de centre, de camp religieux, etc., Mais elles sont les pierres angulaires de notre état.

Pour conclure, « la Nouvelle droite » pour Bennett, Shaked et leurs semblables. Mais « la droite élevée de Dieu » pour tous ceux qui craignent le ciel et qui souhaitent que l’État d’Israël soit le fondement du trône de Dieu dans ce monde.

Veillons à élever haut et fier « l’étendard Saint » et à ce que l’État d’Israël devienne un phare duquel toute l’humanité voudra s’éclairer pour accéder au bonheur.

Yossef Ben Shoushan

6 pensées sur “Naftali Bennett et Ayelet Shaked ne sont pas des traîtres !

  • 18 janvier 2019 à 10:18
    Permalink

    Mais qui pour diriger le Bayt Yehoudi ?

    Répondre
    • 22 janvier 2019 à 11:33
      Permalink

      quequ un pour qui la Tora est le centre d interet essentiel de sa vie

      Répondre
  • 18 janvier 2019 à 3:19
    Permalink

    Dur dur tout de même de revenir au temps ou le mafdal était un tout petit petit parti. Finis les rêves de rassemblement ! Non ?

    Répondre
  • 19 janvier 2019 à 7:17
    Permalink

    J’ai bien aimé le titre, moins le développement qui dit exactement l’inverse du titre. En fait, je ne vois pas comment un parti religieux peut rassembler avec de tels commentaires. A moins que de ne vouloir rester seuls avec 3-4 députés.

    Répondre
  • 19 janvier 2019 à 8:22
    Permalink

    Et Hop, sitôt Bennett ailleurs, le naturel revient au galop. On ne se sent si bien qu’entre nous, les religieux nationaux. C’est précisémment la formule qui a fait échouer le Mafdal avant l’arrivée…de Bennett

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *