Naftali Benett évoque le drame des Kurdes

A peine le président américain Donald Trump avait-il annoncé son intention de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie, que le dictateur turc Recep Erdogan ordonnait une vaste offensive contre les population kurdes qui vivent dans ces régions. Cette décision américaine, très critiquée au sein même du Parti républicain, est considérée par les Kurdes comme un abandon de la puissance qu’ils ont aidée pour combattre Daech.Lire la suite sur lphinfo.com