Mordehaï Vanunu accusé d’avoir violé les conditions de sa liberté conditionnelle

Mordehaï Vanunu, ancien technicien nucléaire de la centrale de Dimona, qui a purgé 18 ans de prison pour avoir exposé des secrets nucléaires israéliens à la presse britannique, a été condamné pour avoir violé ses conditions de liberté conditionnelle en rencontrant des étrangers.

La cour de justice de Jérusalem a condamné M. Vanunu pour violation des conditions de sa libération, qui stipule qu’il ne peut pas rencontrer les étrangers sans obtenir d’abord l’approbation des forces de sécurité israéliennes.

Le tribunal a acquitté M. Vanunu de deux autres chefs d’accusation, y compris la fuite d’informations classifiées dans une entrevue avec Channel 2, et pour le fait d’avoir changé de lieu de résidence sans autorisation préalable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *