Mont du Temple : Israël doit marquer ses lignes rouges©

S’il ne parvient pas à marquer fermement ses lignes rouges, à ce carrefour de l’épreuve de force autour du Mont du Temple, Israël ne fera que provoquer encore plus de rejectionnisme arabe palestinien et de pression terroriste le poussant à de nouvelles concessions. 

Le gouvernement de Binyamin Netanyahu est contraint de reculer, pas à pas, dans cette épreuve de force du Mont du Temple, par un siège en trois lignes concentriques, formé par les Palestiniens, les gouvernements arabes sunnites, y compris la Jordanie et par l’opinion publique à l’intérieur. 

On ne peut faire de reproches au cabinet de sécurité pour avoir approuvé ses premières mesures rationnelles visant à sécuriser l’accès des fidèles et des visiteurs fréquentant le Mont du Temple, après que trois hommes armés arabes israéliens aient profané ce sanctuaire le 14 juillet en tirant sur deux policiers israéliens et en les mettant à mort alors qu’ils étaient en faction à la Porte des Lions.

Les détecteurs de métaux ajoutés aux portes n’ont fait que fournir une correction rapide permettant la réouverture des lieux saints le jour suivant.

 

Lire la suite sur JForum