« Miss Allemagne 2018 » pourrait être une juive germano-israélienne !! 

 

Dignes d’un roman de Kafka où tout est délire, les rumeurs les plus folles à propos du groupe des 20 finalistes de Miss Allemagne, circulent dans les médias-people avant que d’être signalées par eux-mêmes comme étant  peut-être … Infondées! Parmi les candidates…une juive germano-israélienne !

« Juste pour de rire », voilà une des explications surréalistes du comment on en serait arrivé à ce qu’il ne reste que la candidate N°15 en lice, les prétendues disqualifications ayant été décrétées après…

– Qu’une vidéo filmée dans le dortoir des filles et mise en ligne sur Youtube aurait montré la candidate n°3 ainsi que les candidates n°6, 17 et 18 dans des situations plus que compromettantes. Que la n°11 serait partie en claquant la porte et criant à la discrimination. La n°2 aurait été accusée de s’être fait refaire la poitrine. La n°20 les fesses. La n°5 le nez et les oreilles, (pourquoi pas la gorge !), ce qui est formellement interdit.

Que les n°10, 13 et 14 auraient préféré renoncer plutôt que d’être examinées. Quant aux n°9 et 16, elles auraient été exclues pour avoir falsifié leur inscription en mentant sur leur âge, (s’agirait-il de fillettes ou de grands-mères ?), ce concours n’étant ouvert qu’aux plus de 18 et moins de 60 ans. Enfin, la n°8 aurait été disqualifiée pour avoir flirté avec un membre du jury, la 1 avec chacun d’eux et la 7 avec les mêmes mais tous ensemble…

Juive cachée ou juive aux yeux de tous ?

Plus sérieusement, il est vrai qu’une jeune femme juive espère remporter à son tour, après que  Valeria Bystritskaia, elle aussi juive fut élue en 2011, le titre de Miss Allemagne 2018.

« Ce que j’ai appris plus tard, » a déclaré Tamar Morali à qui l’on souhaite bonne chance pour la suite de l’épreuve, c’est que Valeria Bystritskaia, contrairement à ma façon de voir les choses, avait caché son appartenance juive. Moi qui la revendique, je considère ma candidature non seulement comme une réussite personnelle, mais aussi comme un accomplissement pour l’Etat d’Israël et pour le peuple juif de la diaspora. »

Qu’elle ne soit que la seconde à qui cet honneur sera peut-être octroyé, n’enlève rien à l’image symbolique de cette incroyable force de vie de retour en Allemagne malgré tous les efforts déployés par le criminel régime nazi de l’époque pour anéantir  le peuple juif tout entier.

De  Karlsruhe à Vienne, puis en Israël

Cette jolie jeune femme née à Karlsruhe, en Allemagne, d’expliquer pourquoi elle a déménagé à Vienne quand elle avait huit ans.

« Mes parents voulaient que mes frères et sœurs et moi puissent grandir dans un environnement juif traditionnel. Ils ont trouvé cela plus facile à Vienne plutôt qu’à Karlsruhe, qui n’avait alors qu’une très petite communauté juive. Là, nous sommes tous allés dans une école juive, nous y avons étudié l’hébreu et rejoint un mouvement juif. » À 17 ans, Tamar décide de partir en Israël sous la tutelle du groupe Bnei Akiva.

Elle tombe amoureuse du pays et y poursuit des études dans le domaine de la communication et des affaires, cycle qu’elle termine actuellement au Centre interdisciplinaire d’Herzliya.

Mais c’est un corps sublime et un indéniable intérêt pour la mode qui l’ont induite à en venir à ce genre de concours.

Ainsi a-t-elle récemment participé à la « Vienna Fashion Week » où elle a remporté la première place des « Look Style Awards » avant que de tenter sa chance pour le titre de « Miss Allemagne 2018 », et pourquoi pas briguer ensuite celui de « Miss Univers » ?

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “« Miss Allemagne 2018 » pourrait être une juive germano-israélienne !! 

  • 13 décembre 2017 à 8:41
    Permalink

    Je crains que ses origines Juive , et sa sympathie pour Israel , la penalisent .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *