Un ministre israélien cloue le bec à la député Hanin Zouabi

Alors que la député de la liste arabe unie réclamait une commission d’enquête parlementaire chargée d’examiner « le siège continu et la crise humanitaire à Gaza », les esprits se sont échauffés (Vidéo ci-dessous).

Hanin Zouabi est, comme à son habitude, allé très loin dans la détestation d’Israël lorsqu’elle a notamment déclaré : « Celui qui fait le siège de Gaza est un terroriste. L’occupation est la véritable terreur ». Autre morceau choisi lorsque Zouabi tente de prendre la défense du Hamas. « Ne dites pas aux Palestiniens qui doit les diriger. En tant qu’occupants, vous n’avez pas à choisir leurs dirigeants ».

Le ministre du Tourisme a répondu au nom du gouvernement. Yariv Lévin (Likoud) a d’abord déploré que les juges de la Cour suprême aient pu permettre à Hanin Zouabi de se présenter au poste de député. « Vous avez réussi à inclure dans ce parlement, un partisan de la terreur. Vous l’avez autorisé à proférer des mensonges et à trahir son pays ».

« Si vous aviez un peu de décence »

Puis Levin s’est adressé directement à la députée dans un silence plutôt rare étant donné les circonstances. « Je pense également que si vous aviez un peu de décence et d’intégrité, vous auriez renoncé à la citoyenneté israélienne. Une citoyenneté que vous ne méritez pas », lui a entre autre, asséné le ministre.

Par la suite, la proposition de Hanin Zouabi a, comme prévu, été rejeté par les députés. Cependant,17 d’entre eux, issus des rangs de la Liste arabe unie et du Meretz ont voté en faveur d’une commission d’enquête parlementaire pour Gaza.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

4 pensées sur “Un ministre israélien cloue le bec à la député Hanin Zouabi

  • 26 juin 2017 à 10:52
    Permalink

    le mieux pour elle est de quitter Israël et de prendre sa nationalité de prédilection afin de se présenter comme député à gaza là est sa place et elle pourra bien représenter les siens , bien sûre en renonçant à tous les avantages qu’elle a en Israël , un tel personnage ne peut vivre ici et ne peut représenter une partie du pays , car ceux qui sont de sont avis se doivent d’être intègre avec eux-même et quitter très rapidement Israël pour leur pays d’origine, qui n’est en aucun cas le notre il n’ont réellement rien à faire ici

    Répondre
  • 26 juin 2017 à 4:02
    Permalink

    On ne peut pas demander a un serpent d’avoir de la décence. Tout son savoir est base sur la haine destructrice d’Israel. Cette personne est non seulement malsaine pour son pays, mais elle trahit sa cause premiere : sa propre famille l’ayant mise en quarantaine elle s’est retrouvée investie et se Balad entre la Real TVshow politique et les salades Humus/Teh’ina
    qu’elle vend en Israel [il y a meme des juifs qui en mangent!!!!] et surtout dans les pays arabes. Il serait intéressant de se pencher sur ses comptes d »ailleurs, vues ses fréquentations hautement terroristes [dans le sens reel du terme]. Cet iconoclaste de la clownerie orientale musulmaniée est tellement mal dans sa peau qu’elle donne envie de vomir a chacune de ses apparitions parlementaires.
    Ceci dit, cet avocaillon ridiculisée a chaque intervention,sert d’indicateur de temperature en live de la médiatisation mondiale anti Israelienne.
    Boycottez ses salades au moins si vous n’osez pas la foutre dehors. Qu’elle aille invectiver ses frères du fatah, du hamas , du hezbollah et de Turquie de sa haine sans polluer nos réseaux .
    Comme l’arroseur est arrosé
    la boycotteuse doit être boycottee
    a bon entendeur

    Répondre
  • 27 juin 2017 à 7:42
    Permalink

    Le mot depute est dans le titre, comment pouvez vous dire que ce depute israelien lui clou le bec parceque votre titre annonce cet femme est au piedestal des organismes du gouvernement Israelien

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *