Militante israélienne de droite, elle découvre que son père est arabe

Agée de 22 ans, Or Leibler, une militante juive de droite de la ville de Jérusalem, a été sérieusement ébranlée sur ses croyances après la découverte de la religion de ses parents, à qui elle a été arrachée à la naissance.

Selon ses propres témoignages diffusés à la télévision israélienne, Or Leibler elle est une militante du groupe Lehava. Elle s’est impliquée politiquement après la guerre de 11 jours de l’année dernière qui a opposé Israël au groupe Hamas. Lehava est une organisation qui s’oppose aux mariages mixtes entre juifs et non-juifs.

L’activisme de la jeune femme est tellement fort qu’elle partage régulièrement des vidéos d’elle affrontant des Arabes près de la porte de Damas, l’une des principales entrées de la vieille ville de Jérusalem. « J’ai un problème avec les Palestiniens qui ne reconnaissent pas l’État d’Israël. J’ai un problème avec ceux qui ne me reconnaissent pas comme une Juive qui a sa place ici. Je les considère comme des meurtriers à tous points de vue, » a confié Or Leibler.

 « Leur chemin n’était pas le même que le mien« 

Alors qu’elle avait été adoptée trente jours après sa naissance, ses parents biologiques étaient des toxicomanes. Ils avaient du mal à subvenir à ses besoins. Puis, Or a rompu les relations avec ses parents adoptifs, un couple juif, à l’âge de 18 ans.  « Après mes 18 ans, j’ai décidé que leur chemin n’était pas le même que le mien, » a-t-elle déclaré. Ses relations avec Lehava se sont alors intensifiées. Elle est devenue par la suite une militante, un membre actif de l’organisation. Son objectif est de « lutter contre l’assimilation ».

« Tout mon monde de militante s’est écroulé »,

A ses 20 ans, Or va enfin chercher à découvrir qui elle était. « Je voulais savoir d’où je venais ». Elle a décidé alors d’ouvrir son dossier d’adoption en rencontrant l’assistante sociale. Contre toute attente, on lui apprend que son père biologique était musulman. Sa mère biologique était née Juive mais s’était récemment convertie à l’islam. « À ce moment-là, tout mon monde s’est écroulé », a-t-elle déclaré, une véritable crise d’identité. « Tout à coup, ton identité vole en éclats », dit-elle. « Que suis-je vraiment ? »

‘’Je suis fière d’être juive’’ 

Bien que la jeune femme, mère d’un petit garçon, ait affirmé n’avoir jamais rien eu contre les musulmans ou l’islam, elle a décrit sa découverte comme un coup dur pour son identité juive. « Je ne peux pas décrire ce que je ressens, à quel point je suis heureuse d’être juive. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur et qui me donne envie de crier : ‘’Je suis fière d’être juive’’ », a-t-elle déclaré. « Ce n’est pas évident… je me tenais devant le miroir et je me disais : ‘’Je ne suis pas musulmane, il est impossible que je le sois’’ ».

La jeune fille a finalement pris son courage à deux mains décidant de rencontrer ses parents biologiques. Toutefois, la rencontre ne s’était pas bien passée pour elle. Les différences idéologiques entre elle et ses parents, développées durant deux décennies, se sont avérées trop difficiles à surmonter. Malgré l’expérience malheureuse de la première rencontre, elle a décidé deux ans après, de renouer la relation avec ses parents biologiques. Elle estime désormais qu’elle pourrait tourner la page en les rencontrant et les confrontant à nouveau.

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.