Meurtre de Michal Halimi: crime passionnel ou attentat nationaliste ou les deux?

Mohammed Harouf, un palestinien de Naplouse, qui a assassiné en mai 2017, Michal Halimi, 29 ans avec qui il aurait eu une liaison, a été condamné hier pour  meurtre à caractère nationaliste, bien que l’acte d’accusation originel n’ait fait aucune mention d’un tel motif. Mohammed Harouf  avait avoué en août 2017 avoir battu à mort sa petite amie Michal Halimi, enceinte de huit mois et âgée de 29 ans qui vivait dans la région de Binyamin. Il était donc, à l’époque, accusé de crime passionnel mais lors d’une audience en août, Harouf a nié avoir eu une relation avec Michal Halimi et a prétendu qu’il avait tenté de la kidnapper dans le but d’obtenir la libération de terroristes emprisonnés par Israël. Après l’audience, il avait même  répondu à une journaliste « qu’il voulait assassiner des Juifs et qu’une juive suffisait pas » ajoutant qu’il voulait « tuer tous les Juifs » (voir la vidéo plus bas).Lire la suite sur tel-avivre.com