Merzoug Touati, le Dreyfus Kabyle qui a osé parler avec un israélien

 

La presse locale l’a surnommé le Dreyfus Kabyle. Il s’appelle Merzoug Touati. Il avait publié sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il s’entretenait avec un responsable israélien. Il était passible de la peine de mort. Il écopera de 10 ans de prison…pour rien.

Il a réalisé une interview avec l’un des porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Le diplomate israélien qui s’exprime en arabe affirme notamment qu’Israël et l’Algérie ont longtemps été en contact de façon discrète. Cette vidéo, c’est Merzoug Touati, un jeune blogueur qui l’aurait réalisée. Il l’a en tout cas diffusée sur sa modeste page Facebook.

Quelques jours plus tôt, toujours sur sa page Facebook , il appelait également les habitants de sa ville, Béjaïa, à rejoindre les manifestations contre la nouvelle loi de finances. Une vidéo puis un message. Merzoug Touati a été condamné le jeudi 24 mai à dix ans de prison ferme. Il était jugé pour « intelligence avec une puissance étrangère » et « incitation au soulèvement contre l’Etat ».

« Le crime de Merzoug Touati, avoir parlé à un israélien »

« Merzoug Touati est un blogueur qui n’a fait qu’exercer ses droits garantis par la Constitution. Il est libre de parler avec qui il veut et de dire ce qu’il veut », a déclaré Me Boubakeur Esseddik Hamaïli, l’un de ses avocats. Ce dernier , qui avait plaidé l’acquittement, a indiqué qu’il allait s’entretenir dimanche 27 mai avec son client pour savoir si celui-ci décidait de faire appel.

Pour le site « Siwel » : « Le crime de Merzoug Touati, un jeune diplômé, écrasé par le chômage comme des centaines de milliers de jeunes de ce pays ruiné, qui n’a jamais eu accès à la moindre information confidentielle pouvant mettre la sécurité de ce bled en danger, est d’avoir parlé à un Israélien (…)  Le crime de Merzoug Touati, le Kabyle, est comme la majorité des Kabyles, de ne pas être tombé dans le piège de la haine de l’autre du racisme et de l’antisémitisme».

Depuis que le verdict a été rendu, ds appels à des rassemblements devant tous les tribunaux de Kabylie se multiplient. Merzoug Touati vient de faire appel et un nouveau procès devrait avoir lieu. Une chose est sûre, ce procès inique en Algérie permet d’alerter les défenseurs des droits de l’Homme et d’exposer un peu plus les revendications d’un jeune algérien en colère.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *