Meretz s’éloigne encore un peu plus des rives du sionisme

Le parti d’extrême gauche tente déspérément de franchir le cap des 5-6 sièges que lui prédisent invariablement les sondages d’intentions de vote. Au sein de la formation, de plus en plus de militants et de cadres estiment que Meretz n’est pas vraiment un parti judéo-arabe comme il le prétend et qu’il faut revenir à “de […] Lire la suite sur lphinfo.com