Même les Cubains libèrent les « espions juifs »

Alors que Jonathan Pollard, un espion juif américain gravement malade, en est à sa trentième année d’emprisonnement dans un pays démocratique, un autre Juif américain a été libéré de prison à Cuba, pays communiste, après cinq ans. Alan Gross a été emprisonné pour importation de technologies interdites et tentative d’établir un service Internet clandestin pour les Juifs cubains. Il a été libéré pour des raisons humanitaires, alors que pour Pollard, les raisons humanitaires sont oubliées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *