Massacre d’une famille juive en plein chabat : le pape ne condamne pas le terrorisme palestinien mais lance « un vibrant appel à la modération »

Le pape François n’a pas expressément condamné dimanche le massacre vendredi d’une famille juive en plein repas de chabat par un terroriste palestinien.

Lors de la prière de l’Angélus, le pape François a dit « son appréhension » après « les graves tensions et la violence de ces derniers jours à Jérusalem ».

« Je suis avec une certaine appréhension les graves tensions et la violence de ces derniers jours à Jérusalem », a reconnu le pape François depuis le balcon de Saint-Pierre.

Le Saint-Père a lancé un « vibrant appel à la modération et au dialogue ». Il a ainsi invité les fidèles place Saint-Pierre à s’unir à sa prière pour que « le Seigneur inspire à tous des intentions de réconciliation et de paix ».

 

Lire la suite sur lemondejuif.info