Massacre à Halamish. Résumé de l’actualité de ce Shabbat

Un terroriste arabe s’est infiltré vendredi soir dans la localité juive de Halamish, dans la région de Binyamin, située au nord de Jérusalem.

Massacre durant la soirée du shabbat. Vers 21h30, alors qu’une dizaine de personnes étaient réunies, vendredi soir  dans l’une des maisons de la localité de Halamish, le terroriste armé d’un couteau a fait irruption. Il s’en est pris à un homme de 70 ans, à son fils et à sa fille, tous deux âgés d’une trentaine d’années. Ils ont succombé à leurs blessures. L’épouse du père de famille a également été blessée. Elle est actuellement hospitalisée à l’hôpital Chaaré Tsedek de Jérusalem.

L’une des personnes présente au repas familial a eu la présence d’esprit d’emmener les enfants dans une pièce voisine. Elle a ensuite ameuté le voisinage. Un soldat en permission a entendu les cris et s’est aussitôt rendu sur les lieux. Il a visé le terroriste par une fenêtre et l’a blessé. Un acte qui a aussitôt mis fin au carnage en cours.

L’identité de l’assaillant a été révélée peu après. Il s’agit d’Omar Al-Abed al-Jalil, 19 ans, du village de Kubar, près de Ramallah. Quelque heures plus tard, Tsahal a investi la maison du terroriste et mis son frère aux arrêts, pour interrogatoire. « La maison devrait être rapidement démolie », selon les dires du ministre israélien de la Défense qui s’est rendu sur place.

Le terroriste au sol
Le terroriste au sol

La famille du terroriste est connue des services de sécurité.  Plusieurs de ses membres sont affiliés au Hamas. Le Hamas a salué l’attaque tard vendredi comme un acte « héroïque ». L’armée israélienne a annoncé qu’un nouveau redéploiement militaire était prévu en Judée et en Samarie, en plus de celui déjà effectué à Jérusalem.

Nouveaux affrontements dans la vieille ville de Jérusalem

Durant le shabbat, de nouveaux affrontements ont eu lieu à la porte des Lions menant au Mont du Temple à Jérusalem. 3 activistes arabes ont été blessés samedi soir. Tout au long de la journée, des affrontements sporadiques ont été signalés en divers quartiers (arabes)  de la capitale. La veille, trois activistes arabes avaient été tués par Tsahal. Selon les caméras de surveillance, les trois arabes tentaient de s’en prendre à des soldats. Ces derniers ont ouvert le feu au moment où les trois assaillants s’apprêtaient à les frapper.

Mahmoud Abbas, le chef de l’Autorité palestinienne a annoncé la suspension de tout contact avec Israël. Il  s’est cependant gardé de condamner (jusqu’à samedi soir) l’attentat de Halamish.

Une alternative aux portiques détecteurs de métaux

Quant au coordinateur des activités gouvernementales en Judée Samarie, le général Yoav Mordehai, a indiqué que les services de sécurité étaient prêts à envisager des alternatives aux portiques de sécurité disposés à l’entrée du Mont du Temple. « Nous sommes ouverts à toute autre solution aussi longtemps que cette dernière pourrait assurer la prévention d’une prochaine attaque », a-t-il déclaré.

Dans les faits, les portiques pourraient être démanteler dans les prochaines heures. Les services de sécurité pourraient éventuellement utiliser des détecteurs de métaux manuels. C’est en tout cas l’une des solutions envisagée.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Massacre à Halamish. Résumé de l’actualité de ce Shabbat

  • 22 juillet 2017 à 10:50
    Permalink

    Preparez vous aux condamnations previsibles du premier ministre maitre dans la redaction de discours inutiles pour prendre avantages des plus abominables massacres!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *