Marranes, Crypto-Juifs et Donmeh: Ces Turcs musulmans d’origine juive

 

Il existe en Turquie aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de Turcs d’origine Juive qui sont officiellement Musulmans mais qui pratiquent un mélange d’influence Juive et Musulmane. On les appelle les DONME qui signifie en Turc, converti.  Une communauté formée par les descendants des disciples Juifs de Sabbatai Tsevi qui l’ont suivi dans sa conversion à L’Islam. Mais qui était Sabbatai Tsevi ? Et qui sont les DONMEH ?

Sabbatai Tsevi est né à Smyrne(Izmir) en Turquie en 1626, grand kabbaliste ayant reçu une éducation talmudique, il grandit dans une époque politique trouble en Europe. Devant les incertitudes et bouleversements, une croyance erronée persistait en affirmant que l’année 1666 de l’ère commune verrait l’arrivée du Messie tant attendue

Dés 1648, Sabbatai Tsevi s’appuyant sur cette interprétation contestée du Zohar s’autoproclame Messie. Il provoque un schisme au sein du judaïsme local. Avec un succès limité. Au début de son prêche à Smyrne, devant ses prétentions messianiques, il subit un herem (bannissement) de la communauté Juive. Il quitte Smyrne pour Constantinople puis le Caire et Jérusalem. En 1663 sa popularité grandit et ses disciples affluent en affirmant qu’il ramènerait les dix tribus perdus en terre sainte !.

Dénoncé aux autorités Ottomanes comme fauteur de troubles, il est convoqué  en 1666 au palais du Sultan Ottoman pour y rendre des comptes. Emprisonné et sommé de prouver ses pouvoirs surnaturels en survivant aux flèches dont il serait la cible, iil échappe à l’épreuve en se convertissant à l’Islam. Mais il conserve certaines pratiques Juives comme un marrane ! La déception fut grande parmi ses fidèles. Certains le suivirent dans sa conversion à l’Islam, car Sabbatai Tsevi  leur affirmait que c’était sur ordre divin qu’il embrassait l’Islam. Ces nouveaux convertis furent désignés sous le nom de DONMEH.

Les Donmeh

Et à la suite de leur conversion les Donmeh quittèrent les communautés Juives organisées pour créer leurs propres communautés. Avant la première guerre mondiale, ils étaient plusieurs dizaines de milliers. Ils vivaient entre eux, se mariaient entre eux refusant de prendre des épouses extérieures à leur communauté. Les Donme vivaient dans des quartiers spécifiques et sont presque tous apparentés entre eux. Mais le caractère secret et ambigu de la religion qu’ils pratiquent, entraîne des accusations récurrentes d’apostasie de la part à la fois des religieux Juifs et Musulmans. Dès le début du 20ème siècle, leur assimilation s’accélère.

Par leur haut degré d’éducation et leur processus culturel d’européanisation, ils se rapprochent des élites Turques modernistes. Ils s’engagent dans le mouvement nationaliste « jeunes Turcs ». L’un des leurs, Mehmet Djavid Bey, descendant de Barukhiya Russo, devint ministre des Finances sous le règne des Jeunes Turcs.

Et aujourd’hui…

Au cours du XXème siècle, les Donmeh s’intègrent dans la nouvelle république turque malgré les accusations régulières de crypto-Judaïsme. Ils ont fourni plusieurs figures importantes à la vie sociale, culturelle et politique dans la Turquie moderne à la suite du Kémalisme.

Certains veulent aujourd’hui affirmer leur origine Juive, ils ont continué à circoncire leurs fils à l’âge de huit jours. Certains lisent tous les jours en secret des psaumes bibliques.

Nombreuses ont été les personnalités Turques d’origine donmeh. Des membres du parti Union et Progrès, des héros de la guerre Gréco-turque de 1919/22, ainsi que des journalistes, des écrivains, des économistes jusqu’aux deux ministres des Affaires étrangères en 1995 Coskun Kirca et en 1997 Ismail Cem.

Pierre Mamou

Pierre Mamou

Pierre Mamou est né à Tunis qu’il quitte adolescent mais où il garde de nombreux amis et relations.Il choisit une carrière dans le commerce international qui lui permet de voyager dans le monde entier ,notamment en Chine et en Inde,mais sa véritable passion est d’aller à la rencontre des communautés Marranes,ces Juifs Espagnols obligés de se convertir ou de s’exiler il y a 5 siècles.Chaque mois il nous fera un récit historique et racontera ses rencontres d’Amsterdam à Livourne, de la Jamaïque à Goa en Inde à la découverte des communautés Marranes

2 pensées sur “Marranes, Crypto-Juifs et Donmeh: Ces Turcs musulmans d’origine juive

  • 2 novembre 2018 à 1:37
    Permalink

    Trés bon article.
    Il serait également intéressant de savoir en quoi leur pratique et leur croyance diffèrent du judaïsme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *