Lors du premier grand discours politique du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo sur l’Iran lundi, celui-ci a averti Téhéran que les Etats-Unis travailleraient en étroite collaboration avec leurs alliés régionaux pour contrecarrer son ingérence.

Un pays qui a récemment fait l’expérience d’une telle ingérence iranienne est le Maroc, et Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères, a parlé à Fox News de ce problème, la semaine dernière. Lire la suite sur jforum.fr