Manif en préparation dans le monde arabe…et en France pour la libération d’un terroriste. Par Bely.

« Du 15 octobre au 22 octobre 2016, des actions pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah auront lieu en France et dans le monde. A l’issue de cette semaine, le 22 octobre, est prévue une manifestation à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) devant la prison où Georges Ibrahim Abdallah entamera sa 33e année de détention. »

Se trouvera-t-il quelqu’un pour dénoncer une telle action qui a toutes les « chances » de dégénérer en bataille rangée ? Pas sûr… Avec un nom pareil, et le fanatisme qui le caractérise, « Kaled Barrakat est le coordinateur efficace de cette initiative ».

Et de lancer un appel aux partis révolutionnaires et progressistes arabes : « Camarades, existe-t-il d’autres priorités authentiques que celle de lutter pour les prisonniers politiques révolutionnaires avec à leur tête notre camarade Georges Abdallah ?

A notre sens, non et c’est pourquoi nous appelons à participer activement à cette semaine d’action internationale, participer en menant des actions devant et dans les ambassades et les consulats de l’État français, partout où cela est possible. Participer aussi en manifestant de manière unitaire devant la prison de Lannemezan, le 22 octobre. Participer encore en organisant des manifestations populaires de colère en Palestine, au Liban, au Maroc, en Tunisie, en Egypte et partout ailleurs dans le monde pour faire de la fin de l’année 2016 l’année de la libération de Georges Abdallah »….

Petit rappel : Mais qui est Georges Ibrahim Abdallah ? « Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, Georges Ibrahim Abdallah a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la Cour d’assises spéciale de Lyon en 1987 pour complicité dans l’assassinat de deux diplomates en 1982 à Paris, l’Américain Charles Ray et l’Israélien Yacov Barsimentov.

Militant de la cause palestinienne, Georges Ibrahim Abdallah a cofondé en 1980 les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), groupuscule marxiste pro-syrien et anti-israélien qui a revendiqué cinq attentats, dont quatre mortels, entre 1981 et 82 en France.  Après neuf demandes de libération refusées, à nouveau en 2013, la justice acceptait de libérer Georges Ibrahim Abdallah et chargeait alors Manuel Valls, ministre de l’intérieur, de prendre l’arrêté d’expulsion. Mais la Cour de Cassation intervint pour annuler la libération conditionnelle au motif que le détenu aurait dû être soumis « à titre probatoire, à une mesure de semi-liberté ou de placement sous surveillance électronique pendant une période d’un an au moins ».    Dernièrement, le 5 novembre 2015, le tribunal d’application des peines avait de nouveau refusé de remettre en liberté l’ancien chef des FARL, décision confirmée aujourd’hui en appel….

… Alors, se trouvera-t-il quelqu’un pour dénoncer une telle action qui a toutes les « chances » de dégénérer rapidement en bataille rangée ? Pas sûr…

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

3 pensées sur “Manif en préparation dans le monde arabe…et en France pour la libération d’un terroriste. Par Bely.

  • 30 septembre 2016 à 9 h 55 min
    Permalink

    Encore un futur prix Nobel de la paix ?
    Encore un criminel terroriste appelé à être citoyen d’honneur de mairies communistes (qui s’y connaissent en meurtres de masse) ?
    Barghouti va avoir de la concurrence.

    Répondre
  • 30 septembre 2016 à 2 h 27 min
    Permalink

    Il serait utile que vous et les autres medias rappellent que Georges Ibrahim Abdallah fut arrete en compagnie de Otfried Hepp chef des neonazis allemands.
    Cela ramenerait les futurs manifestants arabes,pro arabes et pro palestiniens a ce qu’ils sont :des soutiens du Nazisme au plus haut niveau.
    Le terme Nazislamiste n’est malheureusement pas un mot vide de sens.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *