Malgré la présomption d’innocence, Haim Korsia demande que le mohel suspecté de viol ne puisse plus pratiquer

Gabriel Assouline, « Mohel », résident du Val-d’Oise, a été arrêté mercredi et mis en examen vendredi des chefs d’accusation de viol et d’agression sexuelle. Il a été  placé sous contrôle judiciaire. Malgré la présomption d’innocence, le Grand Rabin de France Haim Korsia  demande des mesures conservatoires contre le circonciseur.

Haim Korsia (Crédit : Facebook)

Cinq femmes âgées d’une trentaine d’années ont porté plainte contre Gabriel Assouline qui pratiquait la brit- milah (ndlr circoncision rituelle des garçons juifs) à Paris et en région parisienne. L’homme est accusé de viol par ces jeunes femmes qui ont eu recours à ses services pour leurs bébés, il y a quelques années.

Les faits remontent à «environ cinq ans», selon une source proche du dossier et suivaient «toujours le même modus operandi : soit avant la brit milah, lors de la visite de préparation, soit après, lors de la visite de suite» au domicile des jeunes mères. Toujours d’après cette source, il était alors évoqué des «pratiques pseudo-médicales de vérification du corps» des femmes.

Lire la suite sur tel-avivre.com