Malgré la montée de l’antisémitisme, les Juifs sont tenus en haute estime en Europe

Un sondage du « Pew Research Center » sur les attitudes envers les minorités dans six pays de l’Union européenne révèle que le sentiment le plus favorable est pour les Juifs. Malgré la hausse des attitudes antisémites et les attaques en Europe, une large majorité des Européens ont toujours une opinion favorable au sujet de peuple juif.

L’enquête, menée après les attaques terroristes du supermarché casher et de Charlie Hebdo en janvier, examine les attitudes des six pays de l’Union européenne concernant les minorités, comprenant les Juifs, les musulmans et les Roms.

En France, plus de neuf personnes sur dix (92%) des citoyens ont une opinion favorable des Juifs, semblable au résultat de 89% publié en 2014, et un grand saut par rapport aux 72% enregistrés en 1991. Plus particulièrement, Pew a écrit dans son rapport que « l’intensité de ce soutien a plus que doublé, passant de 14% d’avis favorables envers les Juifs en 1991 à 39% en 2015. »

Des résultats similaires ont été enregistrés en Grande-Bretagne, où plus de huit personnes sur dix (86%) des répondants ont exprimé une attitude positive envers les Juifs, un nombre qui est demeuré pratiquement inchangé au cours des dernières années. 80% des Allemands ont une opinion favorable des Juifs, avec peu de différence avec les chiffres de 2014, mais une augmentation marquée de 53% des répondants qui avaient un avis favorable des Juifs en 1991.

Enfin, les trois quarts des Juifs espagnols sont favorables, et l’Italie, qui se démarque légèrement, est à 71%. Pour compléter le sondage, la Pologne, où 59% des répondants ont déclaré détenir une attitude positive envers les Juifs. Selon le sondage Pew, le sentiment antisémite le plus fort se fait sentir en Pologne, où 28% des citoyens ont une opinion défavorable du peuple juif.

Les musulmans récoltent un sentiment un peu moins favorable que les Juifs dans ces six pays, avec beaucoup d’opinions positives en provenance de la jeune génération (18-29 ans), par opposition à ceux âgés de 50 ans et plus. L’enquête a également conclu que, dans la plupart de ces six pays, le sentiment anti-musulman est en grande partie un phénomène de droite. L’exception est la Pologne, avec 63% des répondants de gauche tenant une opinion défavorable des musulmans contre 59% à droite.

La minorité la plus détestée en Europe, ce sont les Roms (aussi connu comme Tsiganes), avec des opinions anti-roms particulièrement répandues en Italie (86%) et en France (60%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *