Mahmoud Abbas tente sa dernière carte diplomatique

L’Autorité palestinienne va demander à l’ONU de mettre en place un calendrier de retrait d’Israël de Judée-Samarie et de Jérusalem-est. D’après ses calculs, Mahmoud Abbas pense que la date butoir sera en novembre 2016. Comme les Etats-Unis l’ont déjà averti qu’ils mettraient leur veto à toute résolution allant dans ce sens, Abbas va se tourner vers la Cour pénale internationale, sans peut-être penser qu’elle peut se retourner contre lui : les massacres de Maalot et des jeux olympiques de Munich en 1972, c’est lui. Des documents existent et Israël ne manquera pas de s’en servir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *