Mahmoud Abbas envisage de reprendre les négociations avec Israël

Contrairement aux déclarations du négociateur en chef palestinien Saeb Arekat, qui estimait que « les relations israélo-palestiniennes avaient atteint un point de non-retour », il se pourrait bien que dans les jours, voire, les semaines à venir, le président de l’Autorité palestinienne donne son accord de principe à un retour « sans-conditions » à la table des négociations.

Ce n’était au départ qu’une rumeur, c’est devenu une conviction pour tous ceux qui ont approché ces derniers temps Mahmoud Abbas. Le président de l’Autorité palestinienne ne peut plus camper sur ses positions jusqu’au-boutistes à l’endroit d’Israël et se prépare à jeter du lest. La communauté internationale qui le presse de reprendre les négociations, les déclarations désormais quasi-quotidiennes de Binyamin Netanyahou sur un retour au dialogue et surtout le « rapprochement » entre Israël et le Hamas sur un cessez-le-feu prolongé à Gaza, ont eu raison des dernières réticences du « Raïs ».

Acte un : dissoudre l’actuel gouvernement palestinien de consensus avec le Hamas et le reconstruire avec des « hommes sûrs », même si pour sauver les apparences, des hommes du Hamas en feront encore partie. Ils ne seront plus nommés depuis Gaza mais seront scrupuleusement choisis par la présidence, à Ramallah.

Acte deux : une fois le nouveau gouvernement formé (ce qui est très élastique dans le temps), Abbas annoncera le retour des Palestiniens à la table des négociations. Mais cette fois, pas question de s’impliquer directement. Le président de l’Autorité enverra au front son Premier ministre Rami Hamdallah, qui dans l’entourage d’Abbas défend la posture la plus souple et estime qu’il faut retourner négocier sans poser de conditions préalables à Israël.

Les conditions du retour aux pourparlers restent cependant en discussion au sein du comité exécutif de l’OLP. Pour l’instant, la position de Hamdallah n’est pas majoritaire. De nombreux membres du Comité estiment qu’il faudrait au moins exiger l’arrêt de la construction juive en Judée Samarie avant de renouer le dialogue avec Israël.

Si rien n’est encore réglé, le seul fait que Mahmoud Abbas puisse envisager de reprendre langue avec Israël est une information en soi. Le président de l’Autorité palestinienne n’étant pas réputé pour son courage et sa témérité, on se demande à Jérusalem si ce dernier n’a pas reçu quelques assurances incitatives de la part de certains leaders internationaux, en échange d’un retour à la table des négociations. Obama qui a toujours un compte en suspens avec Netanyahou ? Hollande qui veut promouvoir son nouveau plan à l’Onu ?

2 pensées sur “Mahmoud Abbas envisage de reprendre les négociations avec Israël

  • Avatar
    22 juin 2015 à 17 h 41 min
    Permalink

    Nous ne reconnaîtrons l’état palestinien sans donation de territoire tels que nos Judée Samarie ancestrales depuis Josué que lorsque les palestiniens reconnaîtront l’Etat Juif d’Israël avec sa capitale JUIVE, depuis l’ETERNEL ROI DAVID, Jérusalem……S’ils ne reconnaissent pas notre ETAT JUIF D’ISRAEL nous ne reconnaîtrons JAMAIS leur état palestinien………L’accord de paix doit se baser sur une reconnaissance mutuelle et pas a sens unique!!! De plus vu que l’Etat d’Israël fut créé en 1948 alors que le peuple palestinien fut créé de toutes pièces après la guerre des 6 jours sur les rebuts des assassins jordaniens et égyptiens les accords de paix doivent respecter le même ordre de reconnaissance c’est a dire que D’ABORD les palestiniens doivent reconnaître l’Etat JUIF d’Israël et après Israel doit reconnaître l’état palestinien! Si cet ordre de reconnaissance n’est pas respecté qu’Abbas Abou Zevel ne vienne pas discuter de paix car il ne la désire pas!!!

    Répondre
  • Avatar
    22 juin 2015 à 17 h 46 min
    Permalink

    ET cessez de mettre une majuscule au mot palestinien……dans la grammaire française on ne met pas de majuscule au nom qui désigne un peuple ou une communauté…..La majuscule est réservée pour les noms propres et pour le nom des pays des villes ou des régions…….Alors si vous êtes juifs faites plutôt une exception a la stricte grammaire française en mettant plutôt une majuscule a Israéliens!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *