Mahmoud Abbas défie l’Amérique

Le 27 mai dernier, Mahmoud Abbas a prononcé un discours à Ramallah où il a pour la première fois répondu publiquement à l’atelier économique prévu pour Bahreïn.

Abbas a martelé à la tribune que quiconque souhaitait résoudre la question palestinienne devait commencer par l’aspect politique et non “en vendant des illusions de milliards [de dollars]”, ce que les Palestiniens n’acceptent pas. Il a ajouté que “notre cause progresse pas à pas et si Allah le veut, nous parviendrons à un État palestinien avec Jérusalem pour capitale”. “L’accord du siècle” ou “le scandale”, devrait aller en enfer, si Allah le veut, et le programme économique en cours d’élaboration pour le mois prochain pour [essayer de nous vendre] des illusions devrait également aller en enfer”.

Après l’annonce américaine, des responsables de l’AP ont tenu une série de réunions diplomatiques avec des dirigeants et des diplomates arabes dans le monde entier, accompagnées d’une campagne médiatique. Son objectif est de clarifier le rejet de l’atelier économique par les Palestiniens et d’empêcher les représentants du Moyen-Orient et du monde entier de participer. Les visites de Mahmoud Abbas au Qatar et en Jordanie ont été marquantes. Au cours de sa visite en Jordanie, il a rencontré le roi de Jordanie et le Président irakien.

Mahmoud Abbas rencontre le roi de Jordanie. Saeb Erekat, secrétaire du comité exécutif de l'OLP, est à côté de Mahmoud Abbas; Hussein al-Sheikh, président de l'autorité générale pour les affaires civiles; et Majed Faraj, chef des renseignements généraux palestiniens (Wafa, 23 mai 2019)     Mahmoud Abbas rencontre le roi de Jordanie. Saeb Erekat, secrétaire du comité exécutif de l'OLP, est à côté de Mahmoud Abbas; Hussein al-Sheikh, président de l'autorité générale pour les affaires civiles; et Majed Faraj, chef des renseignements généraux palestiniens (Wafa, 23 mai 2019)
Mahmoud Abbas rencontre le roi de Jordanie. Saeb Erekat, secrétaire du comité exécutif de l’OLP, est à côté de Mahmoud Abbas; Hussein al-Sheikh, président de l’autorité générale pour les affaires civiles; et Majed Faraj, chef des renseignements généraux palestiniens (Wafa, 23 mai 2019)

Erekat monte au front

De son côté, Saeb Erekat, secrétaire du Comité exécutif de l’OLP, a déclaré que, conformément aux instructions de Mahmoud Abbas, des entretiens ont eu lieu les 23 et 24 mai avec des représentants de la Russie, de l’Egypte, de la Jordanie, de la Ligue arabe, des Nations Unies, de la Chine, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et de la France.

Derrière les discussions se trouve le rejet de l’atelier économique proposé à Bahreïn (Compte Twitter de Saeb Erekat, 23 mai 2019). Dans l’intervalle, Saeb Erekat a écrit un éditorial pour le New York Times intitulé “Trump ne veut pas la paix. Il veut la reddition des Palestiniens” (New York Times, 22 mai 2019). Il a également été interviewé le 24 mai 2019 par la télévision al-Araby, le journal arabophone saoudien de langue anglaise Arab News et la chaîne de télévision al-Mayadeen au Liban, affiliée au Hezbollah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *