Mademoiselle Andrée, l’institutrice bruxelloise qui a sauvé des centaines d’enfants juifs

En 1942, Andrée Geulen a 21 ans et enseigne dans une école bruxelloise. Elle assiste impuissante à la disparition progressive de ses élèves juifs, au fur et à mesure de l’arrestation de leurs parents par la Gestapo. Révoltée, elle rejoint le Comité de Défense des Juifs (CDJ) au printemps 1943. Fondé des suites grandes rafles menées à Bruxelles et Anvers, le CDJ a pour but de trouver les lieux d’hébergement pour cacher les Juifs.

Jusqu’à la fin de la guerre, Andrée Geulen aidera des enfants à se cacher. Dans des familles privées, dans des couvents et dans des foyers. Au total, avec le CDJ Mademoiselle Andrée a sauvé plus de 2 000 enfants.

Après la Libération, Andrée Geulen a poursuivi son engagement : elle s’engage au sein de l’Aide aux Israélites Victimes de la Guerre (AIGV), successeur du CDJ, qui offre une aide sociale aux victimes juives. Elle tente de réunir à nouveau les enfants et leurs parents. Même s’il y avait beaucoup d’orphelins à cause de l’Holocauste. 

Mademoiselle Andrée, Juste parmi les Nations

Reconnue comme Juste parmi les Nations par l’Etat d’Israël en 1989, elle ne cessera de s’impliquer pour la cause démocratique, pacifiste et antiraciste. Aujourd’hui encore, elle entretient des contacts chaleureux avec eux.

Ce qu’Andrée Geulen et ses collègues ont réalisé au péril de leur vie est inestimable. Et pourtant, c’est une histoire méconnue en Flandre.

Un documentaire diffusé cette semaine en Belgique reconstitue l’histoire de Mademoiselle Andrée à travers les témoignages de deux enfants qui ont été cachés à l’époque, de ses filles, d’une amie et d’elle-même. Le fil conducteur est une interview qu’elle avait accordée à la VRT dans les années 1990. Le film montre comment le choix radical de « Mademoiselle Andrée » influence encore la vie des enfants sauvés et de ses propres filles. Une histoire captivante sur une femme engagée dans une période sombre de notre histoire. Andrée Geulen a eu 100 ans le 6 septembre dernier.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *