Ma conférence devant l’élite de Tsahal. Par Sivan Rahav Méir

La nuit dernière, j’ai donné une conférence à ‘Hatsérim dans une base de l’armée de l’air. Ce n’était pas une conférence comme à l’habitude, évidemment.

J’ai donné la même conférence à deux groupes successivement, afin d’éviter un trop grand rassemblement. La « salle » était en fait une pelouse, près de la piscine de la base, et ici et là des hélicoptères vrombissaient dans le ciel. Je me tenais debout sur une estrade loin de l’assemblée, et les soldats étaient assis à distance stricte l’un de l’autre, sans pour autant enlever le masque.

L’un des commandants a ouvert la soirée en disant : « Nous sommes importants, nous sommes essentiels. Si l’un d’entre nous est testé positif au coronavirus, cela pourrait entraîner le confinement de tous nos pilotes. Vous comprenez la signification de cela ? Tous ont alors ajusté encore mieux leurs masques sur leurs visages.

Nous sommes essentiels

J’ai pensé que cela valait la peine que tout le monde entende ce message. Nous sommes importants, nous sommes essentiels. Chaque homme est unique, et chacun est lié à ses cercles de vie qui lui sont chers, et qui vivent autour de lui. Dans quelques jours, ce sera Roch-Hachana. Le jour où toutes les créatures et tous les êtres sont comptés et considérés, et ceux sont exactement ces mots que l’on rajoute dans la tefila de Roch-Hachana : « Souviens-toi de nous pour la vie, Roi qui désires la vie, et inscris-nous dans le livre de la vie, pour Toi, D. de la vie.

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah. Il est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *