Luxembourg : Je veux un « Juif avec haricots »

« Judd mat Gaardebounen », littéralement « Un Juif avec haricots ». Un plat traditionnel luxembourgeois composé d’une tranche de collier de porc fumé avec des haricots, des pommes de terre bouillies frites au bacon, habituellement servi avec de la bière ou du vin.

Luxembourg. Quelle est l’origine d’un nom donné à un plat qui n’a rien de casher? Peut-être l’Espagne : le mot « judd » serait issu de « judía » qui signifie haricot. Le linguiste Jean-Claude Muller expliquant qu’en Galicie, il existe également un plat de porc et de haricots appelé judía et prononcé « chudía ». Il a été introduit par les troupes espagnoles au Luxembourg au cours des 16e et 17e siècles.

D’autres éclairages estiment que la similitude entre les mots « judia » et « judd » n’est pas une coïncidence. La couleur noire des haricots évoquant quelque peu, la peau foncée des Juifs espagnols.

« Juif avec haricots ». Doit-on s’en offenser ?

Quoiqu’il en soit, un luxembourgeois affirmera que le nom donné à ce plat n’a rien d’offensant. De la même façon qu’en Allemagne on appelle « Berlinois » ces  délicieux beignets ronds à la confiture et que le nom propre « Hamburger » désigne partout dans le monde ces sandwichs composés d’un steak haché de viande, garni de salade, le tout coincé entre deux tranches de pain.

Selon Wikipédia, l’histoire des Juifs au Grand-Duché de Luxembourg remonte à 1276. C’es la date du premier document mentionnant des Juifs dans la ville de Luxembourg. Une petite communauté juive s’y maintient et s’agrandit, atteignant environ 3 500 personnes à la veille de la seconde Guerre mondiale. Seules, 1 555 d’entre elles ont survécu à la Shoah. Un nouveau consistoire a été établi après celle-ci.

Katja Epelbaum

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j'ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l'Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

Une pensée sur “Luxembourg : Je veux un « Juif avec haricots »

  • Avatar
    5 juillet 2017 à 12 h 33 min
    Permalink

    Félicitations Katja Epelbaum pour vos diplômes. Quant aux haricots juifs ou juif avec haricots c’est selon. Je pense qu’il faudrait juste pour équilibrer les choses créer un plat israélien du type « luxembourgeois haricots ». J’invite les restaurateurs à créer ce plat. Ce n’est pas choquant puisqu’il existe des beignets berlinois à la confiture, n’est-ce pas ? Chiche ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *