Lutte contre l’antisémitisme: écart entre les intentions et les réalités

Une étude du Centre Kantor pour l’étude du judaïsme contemporain de l’Université de Tel-Aviv révèle que plus de 450 organisations leaders dans le monde, dont les gouvernements des États-Unis, du Canada, d’Allemagne et du Royaume-Uni, les clubs de football de Chelsea, le Bayern de Munich et le Borussia Dortmund, ainsi que le Conseil mondial des imams, ont adopté la définition opérationnelle de l’antisémitisme, proclamée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) il y a juste 5 ans, et dont le Prof. Dina Porat, ancienne Directrice du Centre Kantor de l’Université de Tel-Aviv et historienne en chef du Yad Vashem fut parmi les initiateurs et rédacteurs. En parallèle, relève l’étude, une augmentation inquiétante des manifestations antisémites a été observée envers les juifs du monde entier.Lire la suite sur jforum.fr