Lutte contre l’antisémitisme : discours, discours, discours… et les actes ?

Les discours officiels contre l’antisémitisme sont de plus en plus admirables, de plus en plus émouvants : il est promis de faire table rase de toute mollesse devant l’inqualifiable menace… c’est qu’il faut bien opérer sur l’autre, inquiet, c’est qu’il faut bien répondre à l’épidémie, que diable !

La lutte contre l’antisémitisme a d’ailleurs ses représentants, légitimes : président, ministres, gouvernements, associations se relaient, exposent les termes du problème et c’est promis, toute substance sera enlevée à ce mal : ça s’passera pas comme ça, qu’on se le tienne pour dit. Tradition. Pipeau. Immobilité. Double visage car où est t’elle la perfection promise ? Dans le discours, certes, mais dans les faits … c’est beaucoup plus difficile à saisir.

La lutte contre l’antisémitisme – tout simplement – exige de la colère et cette colère n’est pas au rendez-vous. La race de la colère, soit les antisémites, elle, ne décolère point. Et l’issue mortelle pour les juifs est toujours au rendez-vous. N’allez pas penser que cette situation face aux ténèbres ne concerne que les juifs : ouvrez les yeux, nous sommes menacés d’un génocide universel par tous ceux qui cherchent à imposer à leurs semblables des doctrines tyranniques basées sur des spéculations religieuses.

Ceux qui se font accroire à eux-mêmes que leur volonté est la volonté de Dieu, éludent leur responsabilité… et leurs actes sont des actes de démesure. Leur façon de voir doit être combattue : il n’y a pas de raison que le combat que mène les antisémites – et les façons qui sont les leurs – soient plus efficaces que celles que nous devons, nous, utiliser. Si des frères humains ne sont pas corrects avec d’autres frères humains et sont appuyés par « les autorités de doctrines tyranniques basées sur des spéculations religieuses », il faut, dans la lutte contre l’antisémitisme, nous aussi choisir nos sources sans quoi la lutte contre l’antisémitisme sera effectivement composée de discours admirables, de plus en plus émouvants, autrement dit de la tradition, du pipeau, pour une coupable immobilité.

 

Lire la suite sur jssnews.com