L’UNWRA agite le spectre d’un déplacement de populations arabe près de Maalé Adoumim

L’agence de l’ONU en charge des Palestiniens ne limite pas son rôle à la coopération active avec le mouvement terroriste Hamas à Gaza, elle sert aussi de caisse de résonance aux revendications anti-israéliennes en Judée-Samarie. Ainsi, Israël négocie depuis des années la construction de zones d’habitations pour les bédouins aui occupent illégalement la zone militaire E1 entre Jérusalem et Maalé Adoumim. Mais l’UNWRA tire la sonnette d’alarme avec des mots bien choisis:  en qualifiant les 12.000 bédouins de la zone d’être sous la menace de « transfert forcé depuis la zone dite E1 et dans celle de Maalé Adoumim près de Jérusalem, des régions choisies pour la construction de nouvelles colonies israéliennes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *