L’UNESCO : détruire des antiquités est un crime de guerre

La responsable de l’UNESCO a condamné vendredi la destruction de l’ancienne ville assyrienne de Nimrod en Irak par les terroristes du groupe Etat islamique, affirmant qu’elle constituait un « crime de guerre. » « Je condamne avec la plus grande force la destruction du site à Nimrod, » a déclaré Irina Bokova dans un communiqué qu’elle a fait publié par la presse internationale.

Elle a déclaré qu’elle avait déjà parlé du problème aux chefs du Conseil de sécurité des Nations Unies et de la Cour pénale internationale. « Nous ne pouvons pas rester silencieux. La destruction délibérée du patrimoine culturel constitue un crime de guerre. J’appelle tous les dirigeants politiques et religieux de la région à se lever et à rappeler à tous qu’il n’y a absolument aucune justification politique ou religieuse qui permet la destruction du patrimoine culturel de l’humanité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *