L’UNESCO à la façon Jean de La Fontaine écrit, revu et corrigé par Bely

Qui ne connait Jean de La Fontaine, ce fameux fablier qui mit en scène des animaux en lieu et place de certains hommes sourds à toute morale, une diversion grâce à laquelle il parvint enfin à leur faire entendre raison. Sans doute est-ce pourquoi je me suis permis de reproduire aujourd’hui, en toute modestie, ce que La Fontaine, jadis fit des récits d’Esope : les reprendre et les remettre au goût du jour ! Seule la morale de l’histoire se perpétue depuis la nuit des temps qui dit comme celle-ci …

« La raison du plus fort est toujours la meilleure comme nous l’allons montrer tout à l’heure » !

Un petit peuple revivait paisiblement là où depuis toujours coulent le lait et le miel lorsque survint l’UNESCO accompagné de ses immoraux joujoux pétroliers, des monstres.

– Qui t’a donné légitimité, toi le survivant d’un soi-disant holocauste,

de vivre sur cette terre bénie des Dieux, éructèrent l’UNESCO et ses sbires ?

– Allons tout UNESCO que vous soyez, respectueux autant que soumis à la volonté des pays arabes par besoin de pétrole, vous devriez plutôt chercher qui d’eux ou de moi présentent le plus de risques pour votre propre survie ou d’agréments pour votre développement.

– Vous n’êtes, toi et les tiens que des usurpateurs, reprit l’UNESCO, une autorité d’occupation insupportable qui met le monde entier en danger.

– Nous ne demandons que vivre en paix sur la terre de nos ancêtres alors que l’antisémitisme renaît plus fort que jamais de nos cendres !

– Justement comment faites-vous pour survivre toujours à tout ?

– Six millions d’entre nous ont été assassinés…

– Mais justement vous êtes à nouveau six millions de Juifs bien vivants sur une terre prospère qui n’était que marais et déserts lorsqu’un visionnaire des vôtres, un certain Théodor Herzl vous a remis en tête de revendiquer un présent qui chante en hébreu le souvenir des prophètes en lieu et place des pauvres palestiniens.

Et pour être bien certain de ne laisser aucune chance au petit David, le méchant Goliath ressuscité sous le nom d’UNESCO, de voter définitivement son statut d’usurpateur patenté, le condamnant à laisser la place sans autre forme de procès, quitte à l’aider à se suicider joyeusement.

Ne reste qu’à espérer, prier D… ou se défendre pour changer la morale de cette histoire, faire que la raison du plus fort ne soit pas toujours la meilleure !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

2 pensées sur “L’UNESCO à la façon Jean de La Fontaine écrit, revu et corrigé par Bely

  • Avatar
    19 octobre 2016 à 14 h 08 min
    Permalink

    « il y a beaucoup de pensées dans le coeur de l’homme, mais seule la Volonté de l’Eternel sera réalisée » – psaumes.
    Le plus Fort c’est notre Grand Patron à tous, et c’est Sa Raison qui sera La plus Forte et la Meilleure.

    Répondre
  • Avatar
    19 octobre 2016 à 17 h 23 min
    Permalink

    Ceux qui connaissent la BIBLE , qui connaissent les prophètes parlant sans cesse de JERUSALEM, ne s’inquiètent pas et savent que toutes les Nations qui s’élèveront contre ISRAEL devant JERUSALEM seront piétinées !!
    Alors shalom et Lehaïm !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *