Lourde condamnation contre une station de radio israélienne sans…femmes

Préoccupation majeure des juifs ultra-orthodoxes à la radio: La femme a-t-elle une âme ? Interrogation n’est pas affirmation…Soit… Mais tout laisse à penser que la condamnation décidée par la justice israélienne vendredi dernier aurait été plus lourde si réponse à pareille question avait été prise en considération. (De fait, il n’en est pas fait mention dans ledit arrêté). Par Bely

« Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, « pas plus qu’à chanter » avait constaté il y a déjà fort longtemps, un certain monsieur de Beaumarchais.

Une formule restée aussi célèbre que juste parce que d’actualité encore aujourd’hui !

Le judaïsme orthodoxe interdit aux hommes d’écouter une femme chanter et certains de ses courants les plus radicaux s’opposent même à leur présence dans le domaine public, en particulier dans les médias audiovisuels.

Ainsi la station de radio Kol Barama créée en 2009 qui diffuse des émissions d’actualité, de la musique et des cours de philosophie et de religion juives, ce média qui avait refusé de donner la parole à une seule femme de 2009 à 2011 a-t-il fait l’objet d’une plainte déposée en 2012 par l’association (ultra-orthodoxe elle aussi mais féministe) Koleh et l’Israel Religious Action Center (IRAC).

Résultat communiqué par les sociétés plaignantes nommées ci-dessus

« Pour cause de manque de respect, pis, pour affront et marque de mépris envers « LA » femme, Kol Barama a été condamné à verser un million de shekels à des programmes destinés à renforcer la place des femmes dans la société.

Pour sa défense Kol Barama, avait plaidé la justification de l’absence de femmes à l’antenne par le fait que la radio avait été créée pour un public ultra-orthodoxe, qui ne désirait pas entendre de voix de femmes.

Et réclame toujours pareil interdit à ce jour !

Intéressant à connaître : « Selon un sondage réalisé en 2012 par l’association « Koleh », cette association de femmes juives orthodoxes et féministes, ( littéralement « ta voix » en hébreu), 20% des auditeurs (mâles ou femelles ou mâles et femelles ?) de la station se disaient être choqués par l’exclusion des femmes des ondes de Kol Barama ».

Qu’en est-il des conséquences de ladite condamnation ?

Bizarre application, compromis baroque, Kol Barama diffuse bel et bien en effet depuis 2013 des émissions animées par des femmes… Mais sans qu’elles y aient retrouvé le droit d’y chanter pour autant !

Laissant à penser que la gente masculine serait donc si faible qu’elle se doive créer des diktats pour se protéger, incapable de résister à la première tentation qui passe ?

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Lourde condamnation contre une station de radio israélienne sans…femmes

  • Avatar
    3 octobre 2018 à 15 h 05 min
    Permalink

    Vous n’avez rien compris madame Landerer

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *