L’option « Gaza-Sinaï » qui fait trembler les ‘Palestiniens’

Dans le climat d’incertitude quant à l’avenir de la « solution à deux États » depuis la rencontre entre D. Trump et B. Netanyahu, un commentateur palestinien a averti que l’idée d’un Etat palestinien comprenant Gaza et une partie de la péninsule égyptienne du Sinaï gagnait du terrain.

Ayoub Kara, un ministre du Likoud sans portefeuille, a tweeté avant la réunion du Premier ministre Binyamin Netanyahu mercredi dernier avec le président Donald Trump que les deux hommes «adopteraient le plan du président égyptien al-Sisi. Un Etat à Gaza et au Sinaï. Au lieu de la Judée et de la Samarie. Ainsi, le chemin sera pavé pour une paix globale avec la coalition sunnite. »

M. Kara faisait référence à des rapports datant de 2014 selon lesquels M. Sisi avait proposé au président palestinien Mahmoud Abbas qu’une partie du Sinaï soit annexée à Gaza et que les Palestiniens puissent installer des réfugiés dans ce qui deviendrait leur nouvel État. L’Egypte a nié que M. Sisi ait jamais fait une telle offre, mais ces informations ont suscité une réponse enthousiaste parmi les députés de la droite israélienne.

Même si M. Netanyahou a déclaré qu’il n’y avait pas eu de discussion à ce sujet lors de ses entretiens à la Maison Blanche et même si l’idée d’un Etat de Gaza-Sinaï n’a pas actuellement d’appui international, ce qui est perçu comme étant le renoncement de M. Trump à l’engagement des États-Unis pour l’émergence d’un état palestinien indépendant en Judée Samarie et à Gaza a alimenté les spéculations et l’incertitude quant à ce qui pourrait se produire ensuite. L’inquiétude suscitée à gauche et chez les ‘Palestiniens’ par un état Gaza-Sinaï est forte.

Le commentateur politique à Gaza, Fayez Abu Shamala, a déclaré au site Rai al-Youm, basé à Londres, qu’il était temps de reconnaître que la solution à deux États était terminée. « Pour toujours le programme d’un règlement basé sur la solution à deux États a pris fin. Ce qui s’est passé en ‘Cisjordanie’ [Judée Samarie ndlr.] à cause des changements démographiques et géographiques a définitivement prouvé au monde que la solution à deux États est morte et est enterrée par la ‘colonisation juive’. »

« Ce fait ne doit pas être nié par les dirigeants palestiniens eux-mêmes qui ont commencé à proposer un programme d’un état alternatif au projet des deux Etats », a-t-il déclaré, se référant aux remarques de l’adjoint d’Abbas Saeb Erekat.

Abu Shamala a expliqué qu’«Israël n’est pas un pays stupide» et n’accordera pas la citoyenneté aux Arabes de Judée Samarie. « Israël ne donnera jamais aux Palestiniens la possibilité d’exiger une solution démocratique d’un État par laquelle les Palestiniens gagneront par la démographie ».

Au lieu de cela, a-t-il prédit, Israël optera pour une « solution régionale » par laquelle un Etat palestinien sera créé à Gaza.

Des terres seront ajoutées du nord du Sinaï, et Israël donnera à l’Égypte des terres du Néguev pour compenser cela. Quant à la Judée Samarie, Israël annexera la zone C, la zone sous contrôle israélien, et délivrera des cartes d’identité israéliennes aux Palestiniens qui y vivent.

En attendant, l’autonomie sera accordée aux grandes villes arabes de Judée Samarie ou peut-être y aura-t-il un lien administratif avec la Jordanie. « La sécurité de la Méditerranée au Jourdain sera sous le contrôle d’Israël », écrivait-il.

Abu Shamala a écrit que les Palestiniens doivent agir maintenant pour empêcher que cela ne devienne une réalité. Mais il préconise une ligne de conduite qui semble avoir peu de chances d’être promulguée. « Le leadership doit assumer ses responsabilités et déclarer que son projet a échoué, démanteler l’Autorité palestinienne et l’appareil de sécurité et dire aux dirigeants arabes lors du sommet arabe du mois prochain », vous êtes responsable.

Naji Shurrab, politologue à l’Université Al-Azhar de Gaza, croit qu’il y aura désormais une volonté américaine, israélienne et arabe à l’idée d’établir un état palestinien à Gaza. Il ne pense pas que l’inclusion du Sinaï sera discutée immédiatement en raison du refus égyptien, mais cela pourrait éventuellement changer si Israël était disposé à transférer des terres du Néguev en Egypte dans un arrangement régional.

« Un Etat palestinien en ‘Cisjordanie’ [Judée Samarie ndlr.] sera fortement refusé par Israël, mais Israël pourra recevoir l’appui de la nouvelle administration pour penser à un Etat palestinien à Gaza », a-t-il déclaré.

7 pensées sur “L’option « Gaza-Sinaï » qui fait trembler les ‘Palestiniens’

  • Avatar
    21 février 2017 à 23 h 10 min
    Permalink

    il sert à quoi cet état si les arabes des territoires n’y vont pas s’installer ?

    Répondre
  • Avatar
    22 février 2017 à 6 h 14 min
    Permalink

    Ils suivront leurs chameaux et recevront encore des millions de la france et ses voisins !

    Répondre
  • Avatar
    22 février 2017 à 7 h 45 min
    Permalink

    A force de refuser tout ce qu’on leur a proposé, jusqu’à leurs rêves les plus fous (Ehud Barak/Olmert) voilà que les povpalestiniens se retrouvent dans une situation à laquelle ils ne s’attendaient pas : Qui veut tout perd tout…

    L’UE va, à coup sûr, monter sur ses grands chevaux et dénoncer avant même qu’elle ne soit discutée, cette proposition qui tout compte fait, est la plus intéressante depuis des années.

    Bon, il restera aux Européens la possibilité de sortir les chéquiers et d’asperger de milliards d’euros, les terroristes en costume cravate de l’OLP, qui vont faire évaporer cet argent avant qu’il n’arrive à destination, ils savent mieux que personne comment faire.

    Enfin, lorsque ces populations se retrouveront entre elles, il y a fort à parier qu’elles vont s’entretuer comme elles ont l’habitude de le faire depuis toujours, Israël gardera un oeil sur ces voisins détestables, et pourra mieux les contrôler lorsqu’ils occuperont le même territoire.

    Reste que la France, le pays le plus extrémiste de la Ligue Arabe, va encore faire aboyer ses Roquets d’Orsay…

    Répondre
    • Avatar
      22 février 2017 à 16 h 15 min
      Permalink

      Effectivement, cette option « Gaza-Sinaï paraît être la plus intéressante depuis des années. Après tout, le Sinaï est également un lieu ancestral historique. Peut-être qu’à force d’y réfléchir, et avec une aide financière européenne de milliards d’euros, les Palestiniens finiront-ils par changer d’avis et accepter. Après tout quand on voit ce qu’un arrosage à gros débit d’argent peut faire pousser dans un désert (exemple de Dubaï), pourquoi pas ?

      Répondre
  • Avatar
    22 février 2017 à 12 h 01 min
    Permalink

    a trublion…..c’est a coups d’assassinats que les palestiniens veulent nous voler NOS JUDEE SAMARIE ANCESTRALES! C’est a grand coups de pioches dans leurs tronches de porcs qu’on peut a notre tour les pousser jusqu’au Sinai sans leur demander leur avis…..

    A t-on demandé aux habitants d’Amona s’ils étaient d’accord pour se faire jeter dehors en plus sans les reloger nulle part??? NON !

    Alors pourquoi devrait-on demander aux palestiniens s’ils veulent aller dans le Sinai….Pourquoi la grosse merde palestinienne devrait avoir des égards alors que les Juifs dans un état pourtant JUIF n’en ont pas ???

    Magnifique cette idée de faire un état palestinien dans le Sinai ! 75% de la population d’Israël est pour…quoique les palestiniens sont une race inventée de toutes pièces sur des rebuts irakiens, jordaniens, égyptiens etc…..Ils peuvent aussi très bien rentrer chez eux tout simplement au lieu de tenter de nous VOLER la moitie d’Israël en s’inventant une identité depuis 1967 !!!

    Répondre
  • Avatar
    24 février 2017 à 7 h 51 min
    Permalink

    Amen, que les palestiniens en tremblent et surtout qu’ils en crèvent de crise cardiaque ou de rupture d’anévrisme avant de pouvoir organiser et exécuter des attentats en Israel (et avant qu’Israël assez c.. pour le faire ne puisse les sauver en encombrant nos hôpitaux de cette agglomération d’assassins en puissance !!)……Mon Dieu, libère nous AU PLUS VITE de la métastase palestinienne et que ces tumeurs cessent de proliférer en Judée Samarie et dans le Goush Etzion surtout !!!

    Répondre
  • Avatar
    1 mars 2017 à 12 h 24 min
    Permalink

    Si l’ONU leur construisait une ville comme TEL AVIV , un port, un aéroport, un MONT avec esplanade pour recevoir les MOSQUEES du MONT DU TEMPLE , qui seraient démontées et remontées pierre par pierre !!!

    Les amoureux des dits palestiniens feraient bien cela pour eux !!! Ils leur installeraient des usines de toutes sortes pour leur donner du travail ( tout ce qu’ils ne savent pas faire en Europe) .

    Et tout le Monde serait CONTENT !!!

    Et ce PEUPLE INVENTE aurait un ETAT SOUVERAIN car en ISRAEL il ne serait jamais qu’une région autonome !!!! Mais je ne donne pas cher au raisonnement de leur cervelle à pois chiches , comme d’habitude ils refuseront tout en bloc !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *