L’opération terrestre était une ruse fatale au Hamas

Le mouvement des bataillons, les lumières autour de la clôture, l’annonce d’un « assaut terrestre ». Tout cela a conduit les terroristes à des positions de confinement à Gaza. Une fois dans leur souricière l’armée de l’air pouvait entrer en action. L’armée de l’air a lâché ses bombes qui ont atterri sur le réseau des tunnels où se trouvaient les terroristes. Les bombardements se sont poursuivis et l’armée de l’air a poursuivi avec intensité le travail. Le soutien international permet à l’opération de se poursuivre la semaine prochaine. Lire la suite sur jforum.fr