L’Opéra de Tel Aviv poursuit, nullement perturbé par les morts, victimes du terrorisme

Le chef d’orchestre franco-israélien Frédéric Chaslin a refusé de prendre part à une représentation de La Rondine de Puccini le samedi soir, parce que la direction de l’Opéra d’Israël ne lui permettait pas d’honorer les victimes des attentats terroristes à Paris. Le chef d’orchestre Chaslin aurait voulu que l’orchestre joue l’hymne national d’Israël avant le début de la représentation, et dire quelques mots à la mémoire des victimes des attentats. La direction a refusé.

La direction de l’Opéra dit qu’elle « était peinée par la catastrophe, et son cœur était avec la nation française et la communauté juive ». Mais l’Opéra a maintenu sa routine culturelle, même en ces jours douloureux, durant lesquels des dizaines d’actes terroristes ont été perpétrés. « C’est la façon de l’Opéra de ne pas autoriser la terreur d’être victorieuse et de perturber la routine de la vie. »

Une pensée sur “L’Opéra de Tel Aviv poursuit, nullement perturbé par les morts, victimes du terrorisme

  • 12 janvier 2015 à 6:51
    Permalink

    IL FAUT CHANGER LA DIRECTION DE L’OPERA .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *