L’ONU n’a plus d’argent… elle devrait emprunter au Hamas

Des réfugiés syriens ont vu l’aide alimentaire se tarir parce qu’une agence de l’ONU manquait d’argent la semaine dernière. Elle a déclaré que sans elle, ils seront incapables de se nourrir, d’éduquer leurs enfants ou de réchauffer leurs tentes dans cet hiver glacial.

Les bombardements en Syrie ont jeté dans les rues 1.700.000 réfugiés, en Jordanie, au Liban et en Turquie. Ils n’ont plus d’argent pour acheter de la nourriture dans les magasins, ne pourront pas surmonter l’hiver de décembre parce que le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a déclaré qu’il était à court d’argent.

La guerre civile de la Syrie entre dans sa quatrième hiver rigoureux. Les donateurs ont fourni à peine plus de la moitié de l’argent que les Nations Unies ont demandé cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *