L’ONU à propos de la guerre en Syrie : « Un niveau de sauvagerie à couper le souffle »

L’Organisation des Nations Unies a plus que doublé son estimation de Syriens qui vivent dans des zones assiégées et risquent la mort par la faim, la déshydratation et le manque de soins médicaux. Ce chiffre se monte à présent à environ 440 000. Le chef du bureau humanitaire de l’ONU, Valerie Amos, a annoncé jeudi le nouveau chiffre tout en informant le Conseil de sécurité de ce qu’elle appelle les « niveaux à couper le souffle de sauvagerie » qui continuent pendant la guerre civile en Syrie qui entre dans sa cinquième année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *