Londres : quatre terroristes condamnés

Quatre hommes reconnus coupables d’un complot manqué à la bombe contre le métro de Londres ont vu leur appel rejeté par la Cour. Muktar Said Ibrahim, Ramzi Mohammed et Yassin Omar ont fait valoir que leur procès était injuste parce qu’ils se sont vu refuser l’accès à un avocat pendant les interrogatoires de police. Ismail Abdurahman, qui a été condamné en tant que complice, a affirmé qu’une déclaration de témoin a été utilisée contre lui et a été fournie plus tard, alors que son défenseur n’avait pas eu la possibilité de consulter ce témoignage.

La Cour européenne des droits de l’homme a jugé mardi que le retard dans l’octroi de l’accès aux avocats était admissible parce qu’il n’y avait « une menace exceptionnellement grave et imminent pour la sécurité publique. » Les hommes ont tenté de mettre des bombes artisanales dans le métro de Londres le 21 Juillet 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *